Dans un récent webinaire intitulé « Améliorer la résilience face aux catastrophes liées au climat », Nehla Krir, Head of Sustainability and CSR chez BNP Paribas REIM, a exprimé son point de vue sur la nécessité d'une plus grande intégration des données dans les activités d'investissement, afin d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de carbone.

 

Partout dans le monde, les gouvernements, les organisations et les particuliers s'efforcent de réduire leur empreinte carbone. Cette dynamique a été particulièrement favorisée par les nouvelles réglementations et politiques. Les Nations Unies, par exemple, estiment qu'à partir de maintenant, « les pays représentant plus de 65% des émissions mondiales de CO2 et plus de 70% de l'économie mondiale auront pris des engagements ambitieux en matière de neutralité carbone».

Un grand nombre de pays ont ainsi mis en œuvre leurs propres politiques. Au Royaume-Uni, la loi sur le changement climatique s'est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) à zéro net d'ici 2050. En France, une partie de la nouvelle réglementation sur le changement climatique impose à 7,2 millions de logements mal isolés d'effectuer des travaux de rénovation d'ici 2028.

Cette prise de conscience accrue des actions de nombreuses industries sur l'environnement signifie que de nombreux acteurs de chaque secteur réfléchissent de près au rôle qu'ils jouent. Le secteur immobilier ne fait pas exception et de nombreuses entreprises fixent désormais leurs propres objectifs de zéro carbone, leurs stratégies immobilières jouant un rôle important dans la manière dont elles visent à atteindre cet objectif. De nouvelles normes et bonnes pratiques sont par ailleurs en train d'être établies dans l'industrie dans son ensemble. Cela se manifeste par une demande croissante de données qualitatives et quantitatives liées à l'environnement, au social et à la gouvernance (ESG).

L’effet sur le portefeuille de BNP Paribas REIM

 

Nehla Krir explique comment une nouvelle compréhension des facteurs environnementaux influence le travail de BNP Paribas Real Estate Investment Management (REIM). Elle souligne que « Examiner nos engagements ESG signifie évaluer les actifs de plusieurs manières. Dans un premier temps, nous gérons un portefeuille existant d'environ 1 600 propriétés, ce qui nous oblige à évaluer la performance ESG des actifs de ce portefeuille, en les hiérarchisant. De plus, chaque fois que nous acquérons de nouveaux actifs, ils doivent être évalués en termes de performance ESG et de niveau d’efficacité énergétique. Cela signifie examiner l'emplacement, la typologie des propriétés et évaluer très rapidement les risques potentiels liés au climat, par exemple leur vulnérabilité à la chaleur extrême, au froid ou aux inondations. Nous devons ensuite nous demander quel est l’impact potentiel de ces facteurs sur l’actif?».

Ce type d'évaluation signifie que des décisions d'investissement doivent être prises en permanence pour déterminer si un bâtiment doit être rénové, réaménagé, modernisé ou même vendu et quelle est la meilleure solution pour le rendre plus respectueux de l'environnement.

C'est une tâche longue et détaillée qui nous oblige à travailler avec différents partenaires pour mener une enquête approfondie sur chaque actif afin de décider si cela vaut l'investissement.

Nehla Krir
Nehla Krir
Head of Sustainability and CSR chez BNP Paribas REIM

Données liées au climat: un moteur à l'échelle de l'industrie

 

Les investisseurs recherchent aujourd’hui de nouveaux engagements en matière de développement durable et dans cette perspective se trouve la question plus large des risques potentiels liés au changement climatique sur un bâtiment. C'est là que les données peuvent jouer et joueront un rôle important dans la réalisation de ces évaluations, car de nombreux facteurs auront une incidence sur une telle évaluation. Par exemple, un bâtiment situé à Barcelone pourrait bien être exposé à une chaleur extrême et pourrait bénéficier de panneaux solaires ou d'un toit de jardin, tandis qu'un bâtiment à Stockholm pourrait être exposé à des dommages causés par la neige et devoir prendre des mesures appropriées.

Cela signifie qu'en tant que spécialistes de la gestion des investissements, la nécessité d'examiner les actifs et un portefeuille à un niveau plus large, et pas seulement local, est cruciale pour s'attaquer à l'empreinte carbone plus large d'un portefeuille. À cela s'ajoute la rapidité des restrictions dans les différents pays, car les délais de mise en place de certaines mesures sont différents selon le lieu.

De plus, les données peuvent jouer un rôle important en donnant aux entreprises une meilleure idée de leur empreinte carbone globale, ce qui signifie non seulement le risque de changement climatique physique de leurs actifs, mais également la façon dont les actifs de l'entreprise affectent l'environnement de manières telles que la consommation d'énergie, l'utilisation de l'eau, et la quantité de déchets.

En étant en mesure d'exploiter les données de manière aussi globale, les entreprises peuvent optimiser leur bâtiment et leurs actifs et fournir à l'immobilier une vue d'ensemble informative et incroyablement utile.

Comment BNP Paribas REIM pérennise-t-il son portefeuille ?

 

L'impact du changement climatique et du risque sur les portefeuilles d'investissement signifie que des mesures doivent être prises pour assurer un certain niveau de résilience. Comme le souligne Nehla Krir, « Grâce aux réglementations européennes et locales, nous avons un cadre commun vers lequel travailler. Cela signifie que nous travaillons avec ces réglementations, qui ont poussé le secteur financier à classer ses produits et à être en mesure de démontrer que les risques de durabilité sont pris en compte dans les décisions d'investissement et aussi que ces décisions d'investissement peuvent avoir un impact positif sur l'environnement. C'est désormais une condition préalable à l'évaluation du risque et ce que nos investisseurs poussent. »

De cette manière, la compréhension de la réglementation locale est importante, combinée avec des données sur le risque potentiel d'un bâtiment et les risques futurs liés au climat. Le défi actuel pour l’Investment Management est de pouvoir collecter des données auprès des locataires, car une grande partie de ces données reste pour le moment des données proxy, donc les données estimées par rapport aux données réelles sont quelque chose sur lequel il convient de travailler davantage.

Nehla Krir explique comment BNP Paribas REIM aborde le problème en déclarant :

« La collecte de données est une question extrêmement importante pour nous. Nous travaillons actuellement avec notre partenaire Deepki qui nous aide à collecter les données de consommation d'énergie de nos locataires. Cela prend du temps et dépend aussi de la volonté de nos locataires, mais la réglementation y contribue et la demande des investisseurs augmente. Cela signifie que nous pouvons maintenant expliquer à nos locataires exactement pourquoi une telle collecte est importante. Cela pousse l'ensemble du secteur à exiger des données plus précises et à les surveiller. »

L'importance d'une plateforme de données

 

Le besoin d'un hub ESG qui compile toutes les données liées au climat pour les actifs et les bâtiments, est quelque chose qui, selon Nehla Krir, est essentiel pour l'avancement de l'industrie. Elle souligne que « nous devons changer régulièrement de business plans et faire preuve de transparence avec nos investisseurs. Ce type de plateforme de données ESG nous permettrait d'évaluer les risques et d'être clairs avec nos investisseurs et locataires. Lorsque nous évaluons les risques climatiques, nous devons être en mesure d’évaluer les risques ou les opportunités liés à la localisation d’un actif et d’utiliser des données indirectes ou réelles sur l’énergie et le CO2 pour simuler les risques climatiques potentiels associés. En étant en mesure d'afficher ces données en un seul endroit, nous pouvons prendre des décisions sur ce que nous devons faire pour l'actif. Investissons-nous? Remettre à neuf? Ou re-développer? Tenir ? ou vendre? »

C'est ce type de données et leur compréhension qui créeront une plus grande transparence dans le secteur et, à terme, permettront aux portefeuilles d'atteindre plus facilement les objectifs de zéro net d'ici 2050. Le processus semble également être gagnant-gagnant, comme par la mise en œuvre de stratégies de risque climatique grâce à la compréhension des données, les bâtiments peuvent réduire leur risque d'assurance, augmenter la valeur locative et même obtenir des certificats environnementaux, ce qui rend le plus attractif pour les locataires.

Nous pensons que nous devons être pragmatiques, nous n'avons pas besoin de collecter des tonnes de données ou de rapports. L'avantage de la gestion des bâtiments signifie que nous devons également prendre du temps pour adapter l'actif, nos processus internes et intégrer des plans CAPEX cohérents. J'encourage tous les propriétaires d'actifs à connaître leurs portefeuilles et à intégrer les processus étape par étape, et ce faisant, à s'engager avec toutes les parties prenantes pour aligner tout le monde.

Nehla Krir
Nehla Krir
Head of Sustainability and CSR chez BNP Paribas REIM

Travailler de manière collaborative, c'est être capable de créer un cadre ESG solide et d'aider les investisseurs à mieux comprendre la performance ESG de leur portefeuille et la résilience potentielle.

ACTUALITÉS

Suivez l'actualité du secteur

espaces coworking
Future of Work

9 mois après son lancement, Now Connected va déployer 4 espaces

Now Connected matérialise les premiers développements de son réseau national avec l'ouverture de 4 adresses, ce qui porte, avec Now Coworking, le nombre d’espaces opérés sous la marque Now® à neuf sites accessibles pour l’ensemble des clients utilisateurs, entreprises ou entrepreneurs sur l’ensemble du territoire national.

Lire la suite
ville rse
Prospective

La biodiversité s’enracine dans les villes

Tissu vivant de la planète, dont nous faisons partie intégrante, la biodiversité connaît un taux d’érosion sans précédent. Les habitants des villes cohabitent avec d’autres formes de vie et la responsabilité de la chaîne de valeur immobilière est d’atténuer son impact tout en favorisant l’accueil de la biodiversité et du vivant.

Lire la suite
ville-technologie-proptech.jpg
Data

Comment la data va devenir un outil vital pour l'investissement ESG ?

Dans un récent webinaire intitulé « Améliorer la résilience face aux catastrophes liées au climat », Nehla Krir, Head of Sustainability and CSR chez BNP Paribas REIM, a exprimé son point de vue sur la nécessité d'une plus grande intégration des données dans les activités d'investissement, afin d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de carbone.

Lire la suite