Suite aux confinements successifs dus à la crise du Covid-19, le télétravail a connu un réel essor et un engouement de la part des entreprises comme des salariés, et tend à s’imposer comme une tendance durable depuis. Avec la crise sanitaire les territoires, ainsi que les flux de circulation et de personnes ont évolué de façon brutale. Les acteurs des transports et de l’immobilier observent et accompagnent les évolutions de leurs marchés avec agilité. BNP Paribas Real Estate et Arval se sont associés pour livrer une étude sur la façon dont le télétravail impacte la mobilité et le marché de l’immobilier professionnel. Ce livre blanc en tire les enseignements principaux.

Une crise sans précédent qui modifie les flux de déplacements

Depuis le début de la crise sanitaire et dans l’objectif d’éviter la propagation du virus, les entreprises européennes ont ainsi appelé à réduire les interactions et les déplacements au strict minimum. Une tendance qui tend à se prolonger dans un souci de prudence, même si le retour au bureau s’annonce progressif. Ainsi, face à la crise sanitaire, les organisations du monde entier entament des changements nécessaires à la réorganisation collective. Télétravail, formes hybrides entre présentiel et home-office, espaces de travail collaboratifs, les solutions mises en place fonctionnent, séduisent et posent les fondements du monde de demain. Guillaume Saint, Responsable global automobile et mobilité chez Kantar déclare dans un article dans Les Echos : Transport, logistique : la crise sanitaire accélère les transitions _« la pandémie a été un révélateur pour toutes les générations. Elle a montré que nous pouvions nous déplacer autrement. »*

*Les Echos : Transport, logistique : la crise sanitaire accélère les transitions _ https://leonard.group.echonet/Document/Open?pDocId=2337248&origin=Kiosk

Une meilleure qualité de vie, plus de productivité et une réduction considérable des coûts ; la tendance du home office est à la hausse et ne saurait s’arrêter là, mais peut-on supposer pour autant que sa généralisation est envisageable ? Pas si sûr, puisque dans une étude publiée par BNP Paribas Real Estate en mai 2020 sur la façon dont les salariés français accueillent l’idée d’un retour aux bureaux38% confiaient vouloir retourner exercer leur activité professionnelle sur leur lieu de travail mais semblaient cependant relativiser les conséquences du recours massif à cette pratique. L’assimilation de la culture d’entreprise restait, par exemple, un point de vigilance avec 59% des interrogés estimant que le travail à distance ne permettrait pas de sensibiliser convenablement l’ensemble des collaborateurs aux valeurs de l’entreprise.

Fortes des enseignements imposés par la crise, les organisations réinventent et construisent aujourd’hui le monde immobilier de demain et, logiquement, celui qui nous y transportera. Alors comment irons-nous travailler demain, à quelle fréquence, et avec quels véhicules se feront les déplacements entre nos espaces de travail et de vie ? Ces nouveaux usages qui se dessinent dans le secteur de la mobilité et celui de l’immobilier d’entreprise sont-ils figés ? Quelles tendances pourront voir le jour dans un futur proche ?

Tous chez soi ! Vers une généralisation du télétravail ?

 

Si la solution du télétravail n’a pas été inventée avec la pandémie, en revanche l’exception est devenue la règle, forçant ainsi les entreprises à déployer les outils nécessaires à sa mise en place à destination de l’ensemble de leurs collaborateurs. Ainsi, la méthode appliquée par défaut a pu faire ses preuves et, par la même occasion, faire mentir ses détracteurs. Mais loin de faire toujours l’unanimité, cette solution ne pourrait être appliquée sur l’ensemble des métiers ou des secteurs d’activité.

 

 

 

Selon le livre blanc publié par Arval et BNP Paribas Real Estate,

seulement 25% des employés européens auraient vu leur activité entièrement réorganisée en télétravail durant la pandémie. En revanche 10% des entreprises ont fermé, 21% ont été référencées comme non essentielles, 18% ont vu leur activité réduite, et 26% ont été référencées essentielles et sont restées totalement actives durant les confinements.

Des chiffres qui dressent un tableau sans équivoque sur l’avenir du bureau qui reste indispensable à toutes les organisations, et laissent à penser que le marché des transports fait lui-même face à de nombreux bouleversements.

* Livre blanc Arval BNP Paribas Real Estate sur l’impact du télétravail sur les marchés de la mobilité et de l’immobilier d’entreprise _ White Paper Arval BNPP Real Estate Impact of Remote Working on Mobility.pdf

Télétravail, quelles conséquences sur les flottes automobiles des entreprises ?

Auto partage, vélos en partage ou bien à la location, abonnements aux transports en communs, 71% des entreprises avaient déjà mis en place avant la crise des solutions de mobilité pour les collaborateurs dans leurs locaux*. Chacune d’entre elles s’inscrit sur des modèles différents, pensés en cohérence avec les besoins des utilisateurs. Suivant si les salariés d’une entreprise se rendent quotidiennement d’un point A à un point B ou qu’ils soient plus nomades dans l’exercice de leur fonction, les entreprises tendent aujourd’hui à offrir des solutions sur mesure.

Le rapport rendu par Arval et BNP Paribas Real Estate, explore ainsi plusieurs conséquences sur les flottes automobiles, la mobilité et l’immobilier d’entreprise à travers quatre scénarii :

  • Le déploiement des collaborateurs au sein de plusieurs bureaux satellites ou espaces de coworking tout en conservant un siège social de taille réduite avec un impact minime pour la flotte automobile déjà mise en place dans l’entreprise.
  • Le développement du télétravail sur l’ensemble, ou du moins, une grande majorité du personnel avec pour effet la réduction du coût de l’immobilier et une réduction de l’impact environnemental. Ceux qui prennent le volant reçoivent quant à eux un pack mobilité avec voiture de fonction incluse.
  • Une approche hybride favorisant un mode travail plus flexible et permettant de faire progresser les solutions de mobilité douce et l’autopartage.
  • Un retour rapide au bureau et aux pratiques de travail antérieures à la pandémie Covid-19. Aucun impact sur la gestion de la flotte automobile de l’entreprise. Certains collaborateurs seront heureux de retrouver le bureau mais il est possible que cette décision ne fasse pas l’unanimité sur l’ensemble des salariés.

En ce qui concerne l’immobilier et les modes de transports en entreprises, les quatre scénarii mis en évidence par l’étude de BNP Paribas Real Estate et Arval, dépendent de nombreux facteurs, et annoncent de ce fait différents résultats. Des décisions qui seront prises par les organisations au cas par cas en fonction de leurs contraintes, objectifs et en consultation avec leurs collaborateurs.

GARDEZ DE L'AVANCE

LIRE NOS AUTRES ACTUALITÉS

Bureaux
Future of Work

Une solution innovante d’éclairage inspiré par la nature pour les collaborateurs du siège de BNP Paribas Real Estate à Issy-les-Moulineaux

La lumière du jour nous apparait comme un phénomène tellement naturel que nous ne réalisons pas toujours combien elle est précieuse pour notre équilibre biologique. De nombreuses recherches prouvent qu’une bonne exposition à la lumière naturelle a des effets bénéfiques sur le sommeil, la résistance du système immunitaire, la capacité de mémorisation ou encore la créativité.

Lire la suite
rooftop-potager
Prospective

Économie circulaire et Immobilier : une alternative vertueuse pour diminuer l’impact environnemental du secteur de l’immobilier

L’économie circulaire est devenue un levier important pour réduire l’impact carbone de nos projets immobiliers et bâtir de manière plus responsable avec moins de ressources. En tant qu’acteur majeur du secteur, BNP Paribas Real Estate s’engage à systématiser cette pratique dans ses métiers, et ainsi à contribuer au développement de la ville durable d’aujourd’hui et de demain.

Lire la suite
bureaux-flexibles
Future of Work

Crise sanitaire, quand le télétravail impacte la mobilité et le marché de l'immobilier professionnel

Suite aux confinements successifs dus à la crise du Covid-19, le télétravail a connu un réel essor et un engouement de la part des entreprises comme des salariés, et tend à s’imposer comme une tendance durable depuis. Avec la crise sanitaire les territoires, ainsi que les flux de circulation et de personnes ont évolué de façon brutale.

Lire la suite