Communiqués de presse

 

 

Facebook Twitter Réseaux

 

27 juin 2017

BNP PARIBAS IMMOBILIER ET LA VILLE DE PARIS INAUGURENT LE VILLAGE SAINT-MICHEL

BNP Paribas Immobilier et la ville de Paris inaugurent le village Saint-Michel, un ensemble résidentiel mixte à Paris 15ème.

BNP Paribas Immobilier et la ville de Paris inaugurent le village Saint-Michel, un ensemble résidentiel mixte à Paris 15ème.

Transformation de l’ancien site de l’Hôpital Saint-Michel marquant l’histoire du 15ème arrondissement, BNP Paribas Immobilier et la ville de Paris viennent d’inaugurer le Village Saint-Michel, un ensemble immobilier mixte implanté sur le site de l’ancien Hôpital Saint-Michel, sis rue Olivier-de-Serres, dans le 15ème arrondissement de Paris, en présence de :

  • Thierry Laroue-Pont, Président du Directoire de BNP Paribas Real Estate,
  • Olivier Bokobza, Directeur Général du pôle Résidentiel de BNP Paribas Immobilier,
  • Anne Hidalgo, Maire de Paris,
  • Philippe Goujon, Maire du 15ème arrondissement de Paris,
  • Pierre Vaillaud, Président de l’Association de l’Hôpital Saint-Michel et Saint-Vincent,
  • Pascal Van Laethem, Directeur Général de France Habitation.

Le Projet du Village Saint-Michel, finaliste des Mipim Awards 2014 dans la catégorie « Meilleur programme urbain de rénovation » se veut à la fois expérimental et
ambitieux : il regroupe sur une parcelle de 9 188 m2 tout un nouveau quartier, entre la rue Olivier de Serres, l’impasse Lhuillier et l’avenue Sainte-Eugénie, marqué par la mixité, qu’elle soit sociale ou intergénérationnelle.

Le Village Saint-Michel bénéficie d’une qualité environnementale remarquable : la quasi-totalité de cette opération est labellisée BBC. Les logements sociaux, labellisés également « Habitat et Environnement, entrent dans le cadre du « Plan Climat » de la Ville de Paris, sans oublier près de 5 000 m² d’espaces paysagers, conçus par les paysagistes de l’agence Pena qui ont su respecter et valoriser les espaces verts protégés déjà présents.

Une diversité architecturale composant avec la spécificité du site

Le Village Saint-Michel bénéficie d’une architecture variée, signée par trois architectes de renom, François Leclerc, Laurent Niget et Gaëtan Le Penhuel, où chaque bâtiment est différent, avec une grande diversité de matériaux, tout en étant cohérent dans son ensemble. L’architecture accompagne également la diversité d’activités et permet la démarcation entre logements et activités médico-sociales. Ainsi, les activités médico-sociales sont installées dans les étages bas et les logements dans les étages les plus élevés. Le projet a su composer avec les particularités de la parcelle, notamment son enclavement qui n’a pas été considéré comme une contrainte. L’implantation des bâtiments privilégie les espaces de plain-pied et les cheminements piétons (cours plantées, venelles, jardins collectifs et privés), afin de favoriser les échanges entre résidents, tout en rappelant le système de cours de l’ancien hôpital et créant un esprit de village. De même, la pente générale du quartier permet d’ouvrir des vues lointaines en étages supérieurs, vers les toits parisiens et notamment la Tour Eiffel. Pour composer avec cette pente, trois niveaux distincts de rez-de-chaussée ont été créés.

L’îlot comporte trois ensembles construits, pour cinq bâtiments :

Le bâtiment A, conçu par l’agence Le Penhuel, comprend des bureaux destinés aux associations aux niveaux des RDC bas et des logements sociaux dans les étages. Il constitue la partie du projet visible depuis la rue Olivier de Serres et marque une des deux entrées principales du Village, par un large porche donnant accès à l’allée intérieure piétonne Joseph Récamier. Le socle du bâtiment, largement vitré, se compose d’un mur rideau protégeant une cour anglaise, qui apporte de la lumière naturelle jusqu’au RDC bas. Au-dessus de ce socle, le bâtiment est décomposé en trois volumes, articulés par deux failles verticales, habitées de balcons. La façade est composée de panneaux en béton fibré de deux teintes différentes, très claire et foncée. Ils sont imprimés d’une matrice de losanges qui donne de la matière aux volumes et distille des reflets changeants selon la lumière. Les baies sont placées en quinconce afin d’animer la façade et sont équipées de volets métalliques coulissants. Les balcons sont filants et se retournent sur l’impasse Lhuillier, ils sont délimités par des panneaux mobiles vitrés.

Le bâtiment B (agences François Leclerc et Laurent Niget), véritable épine dorsale du projet, est également celui qui accueille la plus grande mixité d’activités et de populations. Il comprend dans les étages bas un Centre Médico-Psycho-Pédagogique (CMPP), l’un des trois Foyers d’Accueil Médicalisés (FAM), un Service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD), la salle associative, la cuisine centralisée et la cafétéria, 60 chambres EHPAD, et dans les étages haut les logements en accession et une partie des logements sociaux. Il s’articule autour de deux patios végétalisés, lieux d’échanges entre les résidents, par lesquels se fait l’accès aux différentes activités médico-sociales et aux logements sociaux. L’architecture accompagne cette diversité et permet la démarcation entre les activités. Le socle lisse, constitué de cassettes métalliques de différentes teintes sur les trois premiers niveaux, régulièrement percées de fenêtres travaillées en forme de « T », marque l’occupation médicosociale. Les façades des étages hauts, accueillant les logements, sont en pierre de taille claire et lumineuse, rythmées par des balcons en saillie asymétriques équipés de garde-corps et de panneaux de verre.

Le bâtiment C (agence Laurent Niget) accueille la crèche ainsi que 20 chambres EHPAD et une PASA (Pôle d’Activités et de Soins Adaptés), ses façades constituées de cassettes métalliques laquées de différentes teintes répondent à celles des étages inférieurs du bâtiment B.

Les bâtiments D et E (agence Le Penhuel) accueillent également une grande diversité d’activités : ils intègrent plusieurs structures médico-sociales (bureaux Saint-Michel, deux FAM, l’Institut médico-éducatif), la chapelle, ainsi que des logements sociaux. Ils constituent un seul ensemble volumétrique qui vient s’enrouler progressivement en fond de parcelle, par strates successives constituées de terrasses accessibles ou végétalisées. Les façades sont en enduit blanc, animées de bandeaux métalliques filants qui englobent des loggias et balcons, supports de garde-corps et de volets filants métalliques. Par ailleurs, le bâtiment E s’élève autour d’une cour-jardin végétalisée, véritable poumon du projet et lieu de rencontres entre résidents.

A proximité immédiate du métro Convention, ce quartier animé regroupe de nombreux commerces (dont un marché en plein air rue de la Convention), des lieux culturels et sportifs (Théâtre Montfort, Palais des Sports), un parc de 7 hectares (parc Georges Brassens), des écoles publiques et privées pouvant accueillir les enfants de la maternelle à la terminale.

Les acteurs

Nombreuses sont les équipes à avoir participé à l’élaboration du projet Village Saint-Michel et à le faire vivre aujourd’hui :

  • Deux maîtres d’ouvrage : La SNC Paris 15 (BNP Paribas Immobilier Promotion Résidentiel), et l’Association de l’Hôpital Saint-Michel & Saint-Vincent,
  • 3 Cabinets d’architectes : Atelier d’Architecture Laurent Niget, Gaëtan Le Penhuel Architecture, François Leclerc Architectes Urbanistes,
  • Un Maître d’OEuvre d’Exécution : SD Ingéniérie,
  • Une Entreprise générale : Bouygues Bâtiment Île-de-France,
  • Un bailleur social : France Habitation,
  • Un collectif de sept associations exploitantes : Association Saint-Michel & Saint-Vincent (structures médico-éducatives), Autisme 75 (adultes atteints de T.E.D.), l’Arche à Paris (adultes handicapés mentaux), Fondation OVE (handicapés physiques et sociaux), Isatis (personnes âgées dépendantes), l’APATE (petite  enfance), Association de Villepinte (adultes et enfants en situation de fragilité).

Un peu d’histoire
L’Hôpital Saint-Michel a été créé en 1888, et son histoire est marquée par une volonté d’innovation et de développement d’activités médicales et chirurgicales adaptées aux besoins de la population de quartier et d’arrondissement.

L’accueil de chirurgiens et médecins de renom a durablement forgé la notoriété et la vocation d’établissement innovant et de proximité de Saint-Michel.

L’hôpital regroupait jusqu’en 2000 plus de 210 lits et ses prestations et ses soins étaient particulièrement appréciés par la population du 15ème arrondissement de Paris. En 2006, sous la volonté des pouvoirs publics de l’époque (ARH), les activités médicales et chirurgicales de l’hôpital Saint Michel ont été apportées à la Fondation de l’hôpital Saint Joseph qui a rapatrié en 2009 les dernières activités médicales demeurées sur Saint Michel et ainsi définitivement libéré le site.
L’Association de l’Hôpital Saint-Michel et Saint-Vincent, association reconnue d’utilité publique et propriétaire du foncier, a accepté cette évolution, à condition qu’elle conserve sa personnalité morale ainsi que son patrimoine immobilier, et ce en vue d’y développer un nouveau projet à visée éducative, médico-sociale et sociale : le Village Saint-Michel.

Le fonds de dotation de l’Hôpital Saint-Michel – Saint-Vincent - Maître d’Ouvrage, a ainsi confié à BNP Paribas Immobilier Promotion Résidentiel, l’élaboration de son projet médico-social, dans le cadre d’un Contrat de Promotion Immobilière. BNP Paribas Immobilier Promotion Résidentiel a réalisé l’ensemble de cette opération mixte : logements, bureaux, crèche et activités médico-sociales.

Téléchargez le PDF

Une présence internationale
BNP Paribas Real EstateCarte des implantations
et ses filiales offrent un service immobilier complet et unique
pour vous accompagner à la réussite de vos projets immobiliers
localement et internationalement
 
Recherche
X