Communiqués de presse

 

 

Facebook Twitter Réseaux

 

31 août 2015

Europe de l’Ouest : BNPPRE analyse les marchés de bureaux et de l’investissement

BNP Paribas Real Estate analyse les principaux marchés de bureaux et de l’investissement en Europe de l’Ouest au premier semestre 2015

Soutenue par la demande intérieure, l’économie de la zone Euro a bien démarré l’année 2015, enregistrant au 1er trimestre la plus forte croissance du PIB depuis 2 ans (+1 %). Selon BNP Paribas Economic Research, cette progression devrait continuer ces deux prochaines années  (+ 1,6 % en 2015 et + 1,9 % en 2016) grâce à plusieurs facteurs: la baisse significative des prix du pétrole, l’amélioration de la compétitivité grâce à un euro plus faible, la progression de la confiance résultant du programme d'assouplissement quantitatif de la BCE et le ralentissement du rythme d’assainissement budgétaire à travers le bloc européen. La reprise reste fragile alors que la zone Euro doit faire face aux problèmes de la dette grecque. D’ici à la fin 2015, la croissance du PIB restera forte en Irlande, en Allemagne et au Royaume-Uni et augmentera de manière significative en Espagne (+ 3,2 %) et aux Pays-bas (+ 2,1 %). En France et en Italie, le rythme de croissance devrait accélérer.

 

Marché utilisateurs de bureaux : les fondamentaux en Europe devraient rester bons en 2015

 

Malgré ce contexte macro-économique positif, la reprise de la demande placée en bureaux s’est essoufflée au cours des trois derniers mois. Le volume de transactions au 2ème trimestre 2015 a diminué de 8% par rapport à 2014, alors qu’il s’était stabilisé lors du 1er trimestre. Néanmoins, les résultats à mi-année restent en phase avec leur niveau standard, totalisant 3,4 millions de m². Milan (-15%), « Central Paris » (-20%), Amsterdam (-35%) et Bruxelles (-42%) ont connu un net repli de leur activité locative, les grandes transactions ayant fait défaut. Au contraire, « Central London » (+5%), les villes allemandes (+10%) et Dublin (+18%) confirment leur dynamique, en dépassant leurs niveaux standard de demande placée à mi-année.

 

Le taux de vacance moyen des 14 villes d’Europe de l’Ouest analysés par BNP Paribas Real Estate a baissé de 20 points de base sur les 12 derniers mois, s’inscrivant dans une baisse graduelle depuis début 2010 de -5 points de base en moyenne chaque trimestre. D’une part, les taux de vacance ont continué à diminuer à Dublin,  Londres et les villes allemandes et se rapprochent de leur point bas. D’autre part, la vacance à Paris, Milan et Madrid a augmenté durant les 12 derniers mois et reste à des niveaux élevés. En 2015, les livraisons de bureaux neufs devraient garder le même rythme qu’en 2014, ne comportant qu’une faible part de lancement « en blanc ».

 

La forte demande de produits de qualité dans les quartiers centraux des affaires reste supérieure à l’offre de locaux neufs, rare dans ces secteurs. Ce déséquilibre a contribué à tirer les loyers « prime » vers le haut depuis un an : les progressions de loyers les plus fortes se sont de nouveau produites à Londres et à Dublin. Les valeurs locatives ont été légèrement orientées à la hausse à Munich, Madrid et Amsterdam, tandis qu’elles se stabilisent partout ailleurs, excepté à Milan (-2%).

 

Investissement : la majorité des marchés d’Europe de l’Ouest continue sa progression

 

Le volume d’investissement en immobilier d’entreprise dans les 14 principaux marchés d’Europe de l’Ouest a totalisé 87,6 milliards d’euros au 2ème trimestre 2015 en glissement annuel, soit une variation annuelle de 16 %. Au 1er semestre 2015, tous les marchés de l’investissement analysés, excepté Vienne, dépassent leur moyenne long-terme.

 

Munich (+57 %), Berlin (+127 %) et Milan (+374 %) surpassent leurs précédents records de 2007. Les montants investis sont en baisse de 35% à « Central Paris » qui avait connu un 2ème trimestre 2014 très dynamique alimenté par des transactions de portefeuilles importantes.

 

La performance globale des marchés de l’investissement dans les principales villes européennes reste concentrée sur les actifs « core » et les plus liquides, même si l’on constate davantage de transactions sur des actifs plus risqués. Tous les marchés analysés ont enregistré une compression de 25 à 85 p.b. de leurs taux de rendement « prime » des bureaux par rapport au 2ème trimestre 2014.

 

Malgré une meilleure situation économique, le volume d’investissement à la fin de l’année 2015 devrait rester stable par rapport à 2014 en Europe de l’Ouest. En effet, les développements géopolitiques pourraient orienter le choix des investisseurs.


Téléchargez le PDF

Une présence internationale
BNP Paribas Real EstateCarte des implantations
et ses filiales offrent un service immobilier complet et unique
pour vous accompagner à la réussite de vos projets immobiliers
localement et internationalement
 
Recherche
X