Communiqués de presse

 

 

Facebook Twitter Réseaux

 

01 mars 2017

LES INVESTISSEURS PEINENT A INVESTIR DANS LES GRANDS CENTRES COMMERCIAUX

COMMERCE : LES INVESTISSEURS PEINENT A INVESTIR DANS LES GRANDS CENTRES COMMERCIAUX

Progression des chiffres d’affaires en Europe

En 2016, l’Europe totalise 510 millions de consommateurs et les chiffres d’affaires du commerce de détail ont progressé dans les six grands marchés qui la composent. La France a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 490 milliards d’euros, lui conférant la place de 2ème marché européen derrière l’Allemagne mais devant le Royaume-Uni. Néanmoins, 2016 restera une année encore contrastée selon les différents secteurs d’activité. Le secteur de l’équipement de la personne a été fortement impacté sur 2016 et avec le recul du tourisme sur Paris, le secteur du luxe a connu lui aussi un ralentissement.

4,9 milliards d’euros investis en commerce en France

L’Allemagne et le Royaume-Uni restent les deux marchés les plus dynamiques en 2016 avec respectivement 13 milliards et 11,9 milliards d’euros investis en commerce. La France, comme l’an dernier, se place au 3ème rang avec 4,9 milliards d’euros investis. Ainsi, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France représentent 50 % des investissements européens.

InvestissementCommerce2702

Du côté des taux, en « high street », les grandes métropoles européennes restent concentrées entre 3 et 4 %, les taux de Paris et Londres se situant sous les 3 %.

2016 devient la 3ème meilleure année en commerce malgré une baisse 10% par rapport à 2015, essentiellement expliqué par un manque de produits disponibles. Néanmoins, BNP Paribas Real Estate comptabilise plus de portefeuilles en 2016 qu’en 2015 (37 versus 32). Le volume moyen des portefeuilles a diminué (de 62 à 49 millions d’euros) alors que la taille moyenne des actifs unitaires est restée stable à 22 millions d’euros. La part de marché du commerce était de 16 % du volume global investi en France.

« Les investisseurs nationaux restent majoritaires avec 63 % des volumes investis (versus 69 % en 2015) avec un appétit toujours aussi fort pour le commerce qui dépasse son statut de valeur refuge en devenant vraiment un secteur stratégique dans le portefeuille des investisseurs » explique Bruno Ancelin, Directeur Investissement Commerce France BNP Paribas Real Estate Transaction.

1,4 milliard d’euros investis en commerce de périphérie : un regain d’intérêt pour les retail parks

Du fait d’une offre de qualité, le commerce de centre-ville a concentré la moitié des volumes investis avec 2,5 milliards d’euros. En centre commercial, les volumes ont été en baisse avec seulement 1 milliard d’euros investis (-44 %) en raison d’un manque d’offre malgré l’appétit des investisseurs. Le commerce de périphérie a confirmé un véritable regain d’intérêt avec 1,4 milliard d’euros investis majoritairement sur les retail parks prime.

En termes de rendement, 2016 a été marquée par des compressions sur les trois typologies d’actifs. En « high street », le prime est désormais estimé entre 2,5 % et 2,75 % avec une rareté d’offres, en centres commerciaux BNP Paribas Real Estate acte une baisse de 50 points de base et en commerce de périphérie, une baisse du taux prime de 60 points de base entre janvier et décembre 2016.

Téléchargez le PDF

Une présence internationale
BNP Paribas Real EstateCarte des implantations
et ses filiales offrent un service immobilier complet et unique
pour vous accompagner à la réussite de vos projets immobiliers
localement et internationalement
 
Recherche
X