Communiqués de presse

 

 

Facebook Twitter Réseaux

 

22 juillet 2015

Lyon : BNP Paribas Real Estate analyse le marché des bureaux au S1 2015

- Un marché en repli, porté par les petites surfaces au premier semestre - - Les secteurs de Villeurbanne et Carré de Soie sont les plus dynamiques - - Un retour des grandes transactions attendu au second semestre -

Avec 74 000 m² de bureaux placés au premier semestre 2015, le marché lyonnais est en repli de 32%.
Selon BNP Paribas Real Estate, il s’agit du niveau le plus bas observé depuis 2010. Heureusement, cette baisse n'est pas homogène. Elle s'explique principalement par le fort retrait de la demande placée dans le neuf (-58%) mais le seconde main fait mieux que résister pour augmenter de 15%.


« Notre confiance reste de mise pour deux raisons. Tout d'abord parce que le niveau des transactions est en hausse en nombre par rapport à l'année dernière (+11%)  porté par le socle des petites et moyennes, preuve de la résilience de ce segment de marché mais aussi parce que les grandes transactions supérieures à 2.000 m² devraient animer le second semestre », souligne Benoît de Fougeroux, Directeur Régional Associé, région Rhône-Alpes, BNP Paribas Real Estate Transaction.

 

Avec 14 000 m² placés, les secteurs les plus actifs ont été Villeurbanne/Carré de Soie, où s'est traité le plus gros deal depuis le 1er janvier : Adecco pour 12 600 m² (réalisée par BNP Paribas Real Estate), et la Part Dieu qui repose sur un marché très dynamique en seconde main ;  CFDP qui s’est porté acquéreur de 1 100 m²  à La Part Dieu (transaction BNP Paribas Real Estate).


Les secteurs périphériques de l'est et l'ouest lyonnais restent porteurs représentant respectivement 11 000 et 6 000 m² placés avec notamment EDF sur Saint Priest (2 100 m²) « Gerland est en retrait  de la scène versus 2014 mais sera le théâtre des grandes transactions que nous attendons au second semestre »,  anticipe Benoît de Fougeroux.


Concernant l'offre, le volume du neuf livré a augmenté de 30%, mais dans la même période les chantiers en cours ont baissé d'autant. Le seconde main est très légèrement en repli. Ainsi, « malgré un premier semestre très perturbé, nous sommes confiants quant à la capacité du marché lyonnais à offrir de belles surprises permettant de tangenter notre moyenne décennale », conclut  Benoît de Fougeroux.

Téléchargez le PDF

Une présence internationale
BNP Paribas Real EstateCarte des implantations
et ses filiales offrent un service immobilier complet et unique
pour vous accompagner à la réussite de vos projets immobiliers
localement et internationalement
 
Recherche
X