Communiqués de presse

 

 

Facebook Twitter Réseaux

 

10 mars 2017

Le marché des bureaux à Aix/Marseille enregistre 111 000 m² placés en 2016

LE MARCHÉ DES BUREAUX À AIX/MARSEILLE, MARQUÉ PAR LE REPORT DE GRANDES TRANSACTIONS, ENREGISTRE 111 000 M² PLACÉS EN 2016

Le marché des bureaux à Aix/Marseille, avec environ 111 000 m² placés, est en retrait de 29% par rapport à 2015 et occupe désormais la 6ème place des marchés régionaux, juste derrière Nantes et Bordeaux. « Ce phénomène s’explique principalement par le report de grandes transactions à Marseille, dû à une prolongation des négociations qui seront signées finalement en 2017 et l’absence d’offre neuve à Aix-en-Provence », commente Nicolas Treich, Directeur de BNP Paribas Real Estate Transaction à Aix/Marseille. Plusieurs transactions notables ont tout de même été réalisées en 2016 telles que Cap Gemini pour 4 300 m², Foncia pour 2 000 m², Ginger pour 2 800 m² ou encore la Métropole Aix/Marseille pour 2 700 et 1 400 m².

INFOGRAPHIE AixMarseille CPÀ Marseille, Euroméditerranée reste le secteur le plus dynamique en termes d’offre tandis que celui d’Aix-en-Provence, tout en restant actif, souffre d’une réelle et importante pénurie d’offres de grandes surfaces. A noter, la grande majorité des transactions significatives a été réalisée dans le neuf : Parlym et ITCE, sans oublier les comptes propres et clé-en-main locatifs qui sont toujours une composante importante du marché (Cap Gemini).

Les valeurs locatives restent relativement stables sur le secteur d’Aix-Marseille, tandis que les mesures d’accompagnement accordées aux preneurs permettent une tendance à la hausse. Le loyer le plus élevé enregistré en 2016, soit 265 €/m²/an, concerne le secteur d’Euroméditerranée, pour un actif neuf et une surface de plus de 1 000 m².

Sur le marché d’Aix-Marseille, l’offre à un an progresse de 9% par rapport à fin 2015 alors que l’offre neuve progresse de 29% sur un an. Les livraisons des deux derniers immeubles de l’opération Euromed Center (Hermione et Floréal) expliquent en majeure partie cette progression. En l’absence de grandes transactions sur l’exercice 2016, l’écoulement de l’offre neuve a été limité. L’offre de seconde main progresse de 7%, marquée par plusieurs libérations importantes sur le secteur
d’Aix-en-Provence (ERDF, GINGER, ITCE). En 2016, elle s’est principalement écoulée du fait de transactions de tailles intermédiaires (GINGER, FONCIA, GEODIS, NAOS). Cette offre de seconde main reste de bonne qualité sur les secteurs d’Aix-en-Provence et d’Euroméditerranée. Elle est en revanche beaucoup plus hétérogène sur les autres secteurs.

L’offre future se stabilise sur le secteur de Marseille, et plus spécifiquement d’Euroméditerranée, qui verra plusieurs livraisons d’importance à partir de 2018 : deux immeubles du site « Le Castel »,  la Tour « La Marseillaise » et l’opération « Cap Horizon » de Nexity Ywood à Vitrolles. « Sans lancement en blanc d’opérations de grande taille et compte tenu de quelques recherches significatives en cours, 2019 et 2020 pourraient acter une pénurie d’offre neuve sur le secteur de Marseille. D’ici là, les perspectives pour 2017 sont donc plutôt encourageantes, car plusieurs sujets d’importance devraient être traités au cours de cette année sur un marché qui continue à bénéficier d’un équilibre entre la demande et l’offre », conclut Nicolas Treich.

Téléchargez le PDF

Une présence internationale
BNP Paribas Real EstateCarte des implantations
et ses filiales offrent un service immobilier complet et unique
pour vous accompagner à la réussite de vos projets immobiliers
localement et internationalement
 
Recherche
X