Communiqués de presse

 

 

Facebook Twitter Réseaux

 

07 mars 2017

Le marché des bureaux à Orléans affiche 23 000 m² Placés en 2016

LE MARCHÉ DES BUREAUX À ORLEANS AFFICHE UNE STABILITÉ AVEC 23 000 M² PLACÉS EN 2016

En 2016, le volume placé en bureaux est stable par rapport à 2015 et s’élève à environ 23 000 m². « Il s’agit d’un marché où les transactions dans le neuf sont toujours aussi rares avec moins de 2 000 m² placés, alors que la part du seconde main progresse de 11% par rapport à 2015 pour représenter 71% du marché global », commente Vincent Moreau, consultant associé de BNP Paribas Real Estate Transaction à Orléans. Quant aux comptes propres et clés en main locatifs, ils sont en retrait de 21 %.

MARCHE ORLEANS - BNP PARIBAS REAL ESTATE

Le centre-ville reste un marché de petites et moyennes surfaces et il connait un regain d’intérêt avec une progression de 58%, passant de 8 500 m² à 13 400 m². « Ceci s’explique par une opération réalisée en compte propre de 3 000 m² (CNFPT), mais aussi par deux autres transactions de grande taille, réalisées par BNP Paribas Real Estate : Rubycom (2 200 m² dans le quartier du Théâtre) et le CRIJ qui a pris à bail 1 410 m² dans le quartier des halles Châtelet. Grâce à ces transactions, le marché du centre-ville a été tiré vers le haut, alors que l’année précédente, aucune transaction de grandes tailles n’avait été enregistrée», précise Vincent Moreau.

Pour la deuxième année consécutive les valeurs locatives restent très stables tant en centre-ville qu’en périphérie. Faute de surfaces neuves en centre-ville, aucune valeur locative pour ce type de bien ne peut être communiquée. « Les valeurs faciales sont stables, en revanche les mesures d’accompagnement sont grandissantes», poursuit Vincent Moreau.

L’offre de bureaux sur le marché d’Orléans augmente à un rythme régulier depuis quatre ans. Entre 2015 et 2016, elle enregistre une hausse de 12%, pour se positionner à 76 900 m². L’offre neuve reste toujours aussi faible et représente moins de 6% de l’offre disponible globale. Elle est composée à 70% de surfaces inférieures à 500 m². Les offres supérieures à 1 000 m² sont rares avec seulement une vingtaine d’actifs sur l’ensemble de l’agglomération. Géographiquement, l’offre se répartit à 30% en centre-ville et à 70% en périphérie.

L’offre neuve immédiatement disponible ne représente que 4 200 m². Elle est répartie sur plusieurs immeubles, attendus pour 2018, dont 2 040 m² en centre-ville et 1 324 m² en périphérie.

Le marché des locaux d’activité enregistre une baisse tant en volume qu’en nombre  de l’ordre de 30% par rapport à 2015. Les transactions sont réalisées uniquement dans le seconde main, faute d’offre dans le neuf. « Un équilibre entre la location et la vente est constaté sur ce marché avec des surfaces moyennes de 860 m² en location et de 1 700 m² à la vente », explique Eric Lecomte, directeur de BNP Paribas Real Estate d’Orléans.

Quant à l’offre, elle progresse de 46%, et se compose quasi uniquement d’immeubles de seconde main.

« Les loyers restent stables depuis plusieurs années », précise Eric Lecomte.

La demande représente 91 000 m² et reste dans la moyenne des 5 dernières années. La demande exprimée à la vente progresse de +30% et celle à la location baisse de 42% en volume.

« Avec une demande exprimée, auprès de nos équipes, qui est en hausse de 37% en bureaux et qui s’élève à 91 000 m² en activité, nous anticipons une année 2017 dynamique et un volume supérieur à celui réalisé en 2016 », conclut Eric Lecomte.

Téléchargez le PDF

Une présence internationale
BNP Paribas Real EstateCarte des implantations
et ses filiales offrent un service immobilier complet et unique
pour vous accompagner à la réussite de vos projets immobiliers
localement et internationalement
 
Recherche
X