Communiqués de presse

 

 

Facebook Twitter Réseaux

 

05 mars 2014

Le marché des bureaux : Toulouse en 3ème position des métropoles régionales

Avec 110 000 m² de bureaux transactés en 2013, Toulouse se place en 3ème position du classement des métropoles après Lyon et Lille. Le marché a été porté par les transactions du seconde main représentant 72 000 m², soit la deuxième meilleure performance depuis 2009. Globalement, une baisse de 14% a été constatée par rapport à la moyenne des transactions depuis 2009, soit 128 000 m², en raison de la baisse du nombre et du volume des grandes transactions », précise Marc Delpoux, Directeur Régional Sud-Ouest de BNP Paribas Real Estate Transaction.

Le centre-ville (27 000 m² traités, dont 13 000 m² à Compans Caffarelli), Labège Innopole           (22 000m²) et le Parc de Basso Cambo (10 500 m²) sont les trois premiers secteurs géographiques en volume de transactions traitées. Le centre-ville et Labège Innopole représentent à eux seuls 45% du volume global.

Bon résultat des transactions du seconde main

72 000m² ont été transactés sur le seconde main, dont trois transactions au centre-ville pour 18 000 m² :

  • §  Le 40 bd de la Marquette (8 231 m²) vendu à une école d’enseignement supérieur,
  • §  Le Fidélio (5 552 m²) vendu à Toulouse Habitat,
  • §  Le 1 place Alphonse Jourdain (4 500 m²) vendu à l’ESC.

Selon BNP Paribas Real Estate, c’est la première fois que le centre-ville enregistre un tel résultat grâce à une offre de grandes surfaces. En revanche, le marché enregistre un faible résultat en bureaux neufs avec 38 000 m², le plus faible depuis 2009 avec une seule transaction supérieure à 5 000 m², un clés-en-main de 6 200 m² réalisé par Pitch Promotion à Labège pour la Société Berger Levrault.

Le nombre global de transactions s’élève à 211 (dont 76% ont porté sur des surfaces comprises entre 0 et 500 m²) et constitue un bon résultat dans un contexte économique difficile. Les transactions supérieures à 1 000 m² représentent 11% en nombre et sont en baisse de 24% par rapport à la moyenne du volume de ces transactions depuis 2009 pour s’établir à 65 000 m². 33% des 27 transactions comprises entre 500 m² et 1 000 m² correspondent à des ventes. Le centre-ville compte 5 transactions supérieures à 1 000 m² représentant au total 21 000 m². Labège Innopole enregistre 4 transactions supérieures à 1 000 m² totalisant 23 400 m².

Légère baisse des loyers « prime »

BNP Paribas Real Estate observe que les prix moyens des transactions sont en légère baisse pour les loyers « prime » et que les loyers faciaux restent stables pour les autres transactions. Les mesures d’accompagnement comme les franchises et les participations aux travaux sont de plus en plus significatives.

En centre-ville, les loyers sont compris en moyenne entre 150 €/m² HT et 200 €/m² HT tandis qu’à Labège, les loyers sont compris entre 110 €/m² HT et 140 €/m² HT.

Plus largement, sur le Sud-Ouest, les loyers se situent entre 120 €/m² HT et 145 €/m² HT. Sur Colomiers, la fourchette est entre 110 €/m² HT et 125 €/m² HT et sur Blagnac entre 126 €/m² HT et 150 €/m² HT.

Les ventes aux utilisateurs représentent 28 % du volume global

En 2013, les ventes aux utilisateurs ont représenté 28% du volume global et ont porté principalement sur des immeubles indépendants à rénover. Ces immeubles se sont vendus entre 700 €/m² HD et 1 000 €/m² HD.

Les immeubles en l’état ont été vendus entre 1 000 €/m² HD et 1 600 €/m² HD, tandis que les bureaux neufs ont été vendus entre 2 000 €/m² HT et 2 300 €/m² HT.

L’offre immédiatement disponible est en baisse

L’offre immédiatement disponible est de 200 700 m². Concernant l’offre neuve, la baisse du stock avec 66 000 m² dont 40 000 m² sur le site de Bordelongue va être compensée par la livraison à 12 mois de 22 000 m² réalisés en blanc, parmi lesquelles :

  • §  11 000 m² sur l’opération Golf Park  (Parc de Basso Cambo)
  • §  7 400 m² sur l’opération Hills Plaza (Zac de Balma)
  • §  1 350 m² sur l’opération Les Amarentes  (Zac de Borderouge)
  • §  1 300 m² sur l’opération Opus Verde (à Auzeville)

Sur l’offre de seconde main, BNP Paribas Real Estate constate un volume immédiatement disponible de 139 000 m², la reprise des transactions de bâtiments clefs en mains avec 27 000 m² traités en 2013 va générer une augmentation de ce stock.

Globalement sur un parc total d’immeubles de bureaux de 4 000 000 de m², le taux de vacance s’élève à 5%.

Les ventes aux investisseurs restent dynamiques

Toulouse reste un marché très actif avec un volume de 250 M€ investis et  représente le deuxième marché des régions après Lyon.

En 2013, les commerces ont représenté la part la plus importante avec près de 130 M€ investis, suivi des bureaux avec près de 80 M€ engagés. La demande exprimée par les investisseurs traditionnels, est restée soutenue, mais s’est heurtée à la raréfaction des produits neufs labélisés et sécurisés. Le taux prime est resté stable à 6,20% alors que dans le même temps la remontée des taux s’est poursuivie pour les actifs les moins sécurisés.

Perspectives 2014

« 2014 s’annonce prometteuse, notamment avec les 30 000 m² du siège social d’Airbus et 25 000 m² loués par le groupe Safran. D’autres projets significatifs sont en cours pour 2014, dont le lancement en blanc de nouveaux immeubles sur le Parc de Basso Cambo, la ZAC de Balma et la ZAC de Borderouge qui devraient permettre à Toulouse de conforter sa  position dans le trio de tête des marchés en régions », conclut Marc Delpoux.

Téléchargez le PDF

Une présence internationale
BNP Paribas Real EstateCarte des implantations
et ses filiales offrent un service immobilier complet et unique
pour vous accompagner à la réussite de vos projets immobiliers
localement et internationalement
 
Recherche
X