Communiqués de presse

 

 

Facebook Twitter Réseaux

 

10 décembre 2014

Ventes aux utilisateurs : 295 000 m² de bureaux vendus en IDF en 2014

Avec 295 000 m² de bureaux vendus en Ile-de-France en 2014, les ventes aux utilisateurs représenteront 14% de la demande placée

-   Paris intra-muros concentre 60% des volumes commercialisés

-   Les demandes enregistrées en 2014 sont en hausse de 11% par rapport à l’année 2013-

 

Le marché de la vente aux Utilisateurs en Ile-de-France présente une relative résilience, malgré un contexte économique chahuté. Le nombre de transactions enregistrées progresse légèrement (+13%) et les volumes attendus pour 2014 seront en progression sensible (+29%) grâce à la validation décalée d'opérations significatives initiées en 2013.

 

Sur l'ensemble de l'année, ce sont 295 000 m² qui seront vendus à des utilisateurs, soit environ 14% de la demande globale placée en Ile-de-France.

 

« Malgré la conjoncture économique, il existe une réelle volonté des Utilisateurs de s'inscrire dans une démarche d'acquisition de leurs sièges sociaux », précise Jean-René Bard, directeur du département Ventes aux Utilisateurs de BNP Paribas Real Estate Transaction.

 

Cette volonté se traduit par une progression des nouvelles demandes enregistrées par les équipes de BNP Paribas Real Estate, en hausse de 11 % en 2014. Si les motivations diffèrent selon les catégories d’utilisateurs, ce sont principalement la logique de placement sécurisé et le coût de l'argent, exceptionnellement faible, qui prédominent. S’agissant d’immobilier d’exploitation, les modalités d’accès au financement pour les utilisateurs n’en sont que plus aisées.

 

La répartition géographique des transactions reste hétérogène puisque Paris intra-muros concentre 60% des volumes commercialisés, tandis que le Quartier Central des Affaires représente à lui seul 25% des transactions.

 

« Sous l'effet conjugué de la contraction des taux de rendement et de la bonne tenue du marché locatif dans les quartiers d'affaires traditionnels, les valeurs vénales se stabilisent à un niveau élevé (9 200 €/m² pour Paris QCA) et, pour certains actifs prime restructurés, progressent très sensiblement (supérieures à 12 000 €/m²). Nous assistons à une hiérarchisation durable des valeurs vénales par typologies d'actifs et par secteurs géographiques avec une amplitude de plus en plus marquée », conclut Jean-René Bard.

Téléchargez le PDF

Une présence internationale
BNP Paribas Real EstateCarte des implantations
et ses filiales offrent un service immobilier complet et unique
pour vous accompagner à la réussite de vos projets immobiliers
localement et internationalement
 
Recherche
X