Le bien-être s'exporte et devient une norme ; à la suite des laboratoires d'expérimentation que sont les jeunes entreprises innovantes, les grandes entreprises se convertissent au bonheur, en se dotant notamment de "Chief Hapiness Officers", dont la mission consiste à créer les conditions de bien-être de l'entreprise et de les cultiver. Au-delà de la gestion de l'espace, du temps de travail ou l'organisation d'événement internes, ceux-ci font sauter les verrous pour améliorer le fonctionnement de l'entreprise et contribuer à créer un climat de confiance entre collaborateurs et managers. Avec ce TrendBook « Le bien-être au travail », nous vous offrons un nouveau regard sur un sujet placé au centre des préoccupations au travers d’interviews et perspectives croisées.

 

  • Alors qu'attend-on pour être heureux au travail ?
  • Pourquoi le bien-être des collaborateurs est-il devenu un pilier des stratégies d’entreprise ? 
  • Quel rôle l’immobilier joue-t-il dans cette course au bonheur ?

L'immobilier doit contribuer à donner envie de travailler et à donner du sens en cloisonnant ou décloisonnant les espaces et en créant du lien entre les collaborateurs

Lucas Van Wees
Lucas Van Wees
Président de l'EAPM

Là où les RH et l'immobilier font cause commune, les politiques de qualité de vie au travail sont les plus efficaces pour attirer et retenir les talents

sylvain hasse
Sylvain Hasse
Head of Occupier Solutions, BNPPRE

Le bien-être au travail relève d'une perception personnelle, il est important de connaître les attentes non plus seulement de l'entreprise utilisatrice mais des individus qui la composent

Csongor Csukas
Csongor Csukas
Head of International Property Management, BNPPRE