TRANSACTIONS

Après quatre années particulièrement dynamiques avec des volumes de transactions sur le marché de la logistique bien supérieurs à la moyenne long terme, les six premiers mois de l’année 2020 connaissent un fort ralentissement avec seulement 1,2 million de m² placés sur l’ensemble du territoire français, en baisse de -44% sur un an.

Cette baisse s’explique par le très fort ralentissement économique observé depuis la crise sanitaire et le fait que beaucoup de grands distributeurs ont finalisé leur première phase de transformation de leur supply-chain.

Au cours des prochains trimestres, la demande d’entrepôts devrait bénéficier de la croissance continue du e-commerce, porté par les nouveaux comportements de consommation et qui a démontré toute la pertinence de son business model ces derniers mois, mais également de la nécessaire reconstitution des stocks et de la possible stratégie de réindustrialisation du territoire qui sera mise en place.