A quelques pas de l’Opéra Garnier, quartier emblématique du 9ème arrondissement de Paris, se déploie le projet de restructuration immobilière Eugène réalisé par Aviva Investors pour le compte de l’un de ses mandants. Aviva Investors confie à BNP Paribas Real Estate la commercialisation de cet immeuble haussmannien de 3 378 m² sublimé en un espace de travail résolument contemporain. L’artiste Christel Sadde, connue pour ses collaborations avec Hermès, Inès de la Fressange pour la marque Roger Vivier ou encore Djeco, a reçu commande de deux œuvres qui sont emblématiques du projet. Présente dès le lancement, elle a pu s’imprégner des lieux pour concevoir une œuvre murale de dix mètres de long et une grande sculpture mobile suspendue. Elle nous raconte, au travers de sa sensibilité artistique, en quoi l’élégance et l’audace du projet Eugène, ont été pour elle une source d’inspiration.

« Equilibre-Géométrie-Poésie-Mouvement »

 

« C’est en 2017, introduite par l’architecte Loïc Lefebvre du cabinet SITA, que j’ai rencontré Aviva Investors. Dès cette première rencontre nous avons fait une réunion sur place afin de parler très concrètement de la faisabilité d’installer une œuvre suspendue sous la verrière et une œuvre murale dans le porche d’entrée. Créant sur mesure en fonction de l’architecture des lieux, il m’était indispensable de me familiariser avec l’espace, d’en comprendre les usages et de m’imprégner au maximum du travail de l’architecte.

 

J’ai été immédiatement séduite par les propositions de Loic Lefebvre du cabinet SITA. Faire passer la lumière au travers d’espaces de travail polyvalents et flexibles, parvenir à sublimer la façade haussmannienne si caractéristique du quartier tout en réinventant ses espaces de façon audacieuse… tout cela m’a fait penser aux écrins secrets des cours intérieures, que l’on trouve parfois en plein cœur de Paris.

À la suite d’une seconde réunion, j’ai présenté mon idée créative : la réalisation d’un « Volabile » nommé « Arbre de Vie ». Depuis 2003, je créée des sculptures mobiles inspirées de l’art cinétique et de l’abstraction géométrique. Mes créations sont soit des pièces uniques, soit des séries limitées, signées et numérotées. Ma ligne créative est « Equilibre-Géométrie-Poésie-Mouvement ».

J’utilise une technique artisanale pour les façonner, mais leur structure est calculée minutieusement grâce à un logiciel exclusif qui me permet de trouver au millimètre près l’équilibre de chacun de mes mobiles. Je peux les concevoir aussi grands que je le souhaite et sur un seul point d’accroche. Je n’ai pas de limite sinon celles de l’imagination ».

Arbre et espace de vie

 

 

« Je suis minutieuse et perfectionniste, mes techniques de conception sont artisanales et j’ai développé une relation de confiance avec des artisans, experts dans leur domaine et tous basés en France. Tout le processus de fabrication, des matériaux aux finitions, répond parfaitement aux exigences du luxe à la française.  Pour la réalisation du projet Eugène d’Aviva Investors, j’ai fait appel à un ami, Marco Miniussi, qui est ingénieur, artiste et artisan. Nos savoir-faire respectifs répondent parfaitement, je pense, à l’ampleur de ce projet.

 

 

 

En savoir plus sur Christel Sadde

Habituellement, mes clients sont des galeries, des maisons de luxe, des architectes d’intérieurs… Eugène s’inscrit dans cette même démarche de prestige, d’exigence et d’innovation. Il s’agit d’un lieu d’exception, proposant des prestations haut de gamme.

 

Il me fallait donc incarner les lieux tout en conservant mes intuitions artistiques. Je dirais que le point fort de cet espace est véritablement la verrière « zénitale », qui offre un grand volume illuminé par la lumière naturelle. Elle dégage une énergie solaire, comme une serre et sa photosynthèse. Située au-dessus du lobby, le mobile en mouvement (6 mètres de diamètre, 5 mètres de hauteur) aura pour fonction de surprendre le visiteur à son arrivée et d’animer le lieu. L’œuvre murale quant à elle située dans le porche d’entrée de l’immeuble, évoquera le vent et les feuilles de l’arbre qui s’envolent en direction de la verrière pour rejoindre l’Arbre de Vie.

Incarner les lieux

 

Le projet regorge d’autres idées très inspirantes. Je pense à cette terrasse paysagée, qui sera accessible depuis le hall et depuis les bureaux du premier étage. En surplombant le hall d’accueil, la terrasse en bois et ses plantations offriront une belle respiration aux lieux. Eugène dispose également de surfaces polyvalentes que l’on peut aménager en fonction des usages. L’architecte a réellement souhaité créer des lieux d’échanges et de contact pour encourager la collaboration. On retrouve également cette audace dans ces deux boîtes suspendues dans le vide, habillées de poli miroir et de verre, à l’arrière du bâtiment. Elles sont comme une extension des espaces de travail et proposent une sorte de parenthèse, un lieu qui s’intègre à la structure globale mais qui reste pourtant très intimiste. C’est à l’image du projet dans son ensemble.

Nous sommes dans un quartier hautement fréquenté pour ses boutiques, ses restaurants et ses hôtels de luxe. C’est une vitrine qui fait le prestige de Paris à travers le monde et je pense qu’Eugène l’incarne parfaitement. Pour autant, le bâtiment reste préservé du bouillonnement extérieur et rappellent ces alcôves transparentes qui lévitent au-dessus du sol.

Pour toutes ces raisons, je me devais d’incarner les lieux, de comprendre cette bulle en plein cœur de Paris, dans un environnement fourmillant, effervescent et très touristique. Depuis, j’y suis retournée deux fois, seule, pour m’imprégner du volume à disposition et de ce que je pouvais en faire. Nous avançons sur le projet au fur et à mesure des validations communes du maître d’ouvrage, de l’architecte et de Aviva Investors. Il me tarde de découvrir le résultat final et de voir mes œuvres prendre possession des lieux et interagir avec ses futurs locataires ».

ACTUALITÉS

Suivez l'actualité du secteur

biodiversite
Prospective

Pourquoi faut-il remettre la biodiversité au centre de nos préoccupations ?

La biodiversité est avec le changement climatique un des principaux enjeux environnementaux auquel nous devons faire face. L’érosion du vivant n’a jamais été aussi alarmante : l’extinction des espèces se fait à un rythme sans précédent selon la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES).

Lire la suite
top
Prospective

L’artiste Christel Sadde investit le projet immobilier Eugène en plein cœur de Paris

Christel Sadde, connue pour ses collaborations avec Hermès, Inès de la Fressange pour la marque Roger Vivier ou encore Djeco, a reçu commande de deux œuvres qui sont emblématiques du projet. Présente dès le lancement, elle a pu s’imprégner des lieux pour concevoir une œuvre murale de dix mètres de long et une grande sculpture mobile suspendue. Elle nous raconte, au travers de sa sensibilité artistique, en quoi l’élégance et l’audace du projet Eugène, ont été pour elle une source d’inspiration.

Lire la suite