Les Directions Immobilières, Ressources Humaines, Financières et RSE de nos clients utilisateurs ont récemment exprimé de nouveaux besoins. Aussi, les équipes du Pôle Bureaux Location Ile-de-France de BNP Paribas Real Estate travaillent très étroitement avec les spécialistes en Conseil, Workplace et Projets afin d’accompagner nos clients dans cette période de l’Après COVID19. Un diagnostic flash a d’ailleurs été créé tout spécialement à cet effet. Il revêt un triple objectif :

  • Dresser un état des lieux personnalisé de leur situation,
  • Appréhender l’interdépendance des différents paramètres dans le contexte de la crise sanitaire actuelle
  • Se poser les bonnes questions sans céder aux sirènes de solutions trop extrémistes qui ne sauraient s’inscrire dans la durée

Il est désormais indispensable de prendre la pleine mesure de l’évolution des usages liés à cette période post covid 19 tout en les ajustant en fonction des spécificités de chaque client utilisateur, de son domaine d’activité mais aussi des différents métiers au sein de son organisation.

Les professionnels de l’immobilier, investisseurs et développeurs n’ont heureusement pas attendu la crise du Covid-19 pour penser l’immeuble de bureaux différemment et intégrer cette évolution des usages. C’est bel et bien cette valeur d’usage parfois assortie d’une valeur immatérielle difficilement quantifiable qui va venir compléter voire challenger la valeur métrique des immeubles de bureaux. La localisation et la qualité du bâti ne seront plus les seuls éléments constitutifs du prix.

L’immeuble de bureaux devra désormais répondre à un nouveau paradigme empreint d’Attractivité, d’Agilité, de Résilience et d’une nouvelle forme de Sécurité attendues par ses utilisateurs.

Eric Siesse
Eric Siesse
Directeur Général Adjoint Transaction IDF

L’Attractivité sera davantage favorisée par l’esprit du lieu ; un lieu porteur de sens et reconnu comme tel par ses utilisateurs ou futurs talents à séduire.

L’Agilité se traduira quant à elle par davantage d’espaces flexibles, réversibles voire inclusifs quand cela est possible afin d’accueillir une plus grande hybridation des usages et valoriser ainsi les intelligences collectives, créatives et collaboratives. Le design d’usage est désormais un must have !

Troisième pilier, la Résilience sera étroitement liée à cette notion de « mieux de m² plutôt que plus de m² » ou plusieurs vies pour un même espace.

Enfin, la Sécurité, pour laquelle la crise sanitaire actuelle va jouer un rôle d’accélérateur, répondra à de nouvelles attentes qui se font jour en matière de qualité de l’air, modularité des espaces, adaptabilité du mobilier, privatisation, optimisation des flux…

En conclusion, si l’immeuble de bureaux conservera une place centrale, j’en suis convaincu, il s’apparentera de plus en plus à un « hôtel d’activités », digital, transverse et modulable que le coworking et le travail à distance viendront simplement compléter.

Dès lors, nous irons au bureau par besoin, pour concrétiser un projet, pour nous rencontrer, pour suivre une formation, pour créer du lien social, pour collaborer… On va définitivement rompre avec le sempiternel « métro/boulot/dodo » et donner de plus en plus de sens au trajet qui mène au bureau.

Enfin, le Bureau, qu’il s’agisse d’un bâtiment siège, middle office ou back office sera un lieu de fierté pour les collaborateurs, une vitrine et un catalyseur de confiance pour les clients et nécessairement un exhausteur de la marque employeur pour capter de nouveaux talents.

Tribune signée

Eric Siesse, Directeur Général Adjoint Transaction IDF BNP Paribas Real Estate