Jean-Laurent de la Prade
Directeur Général Adjoint Transaction

Les régions sont à la hauteur de vos ambitions

L’écosystème des start-ups françaises est en phase d’accélération depuis ces dernières années. Initiée par le ministère de l'Économie fin 2013, la French Tech a pour mission de fédérer l'ensemble des acteurs du digital français. On recense aujourd'hui treize Métropoles French Tech réparties sur l’ensemble du territoire. Distingués pour leur dynamique de croissance, ces écosystèmes proposent aux porteurs de projets des ressources de proximité soutenant ainsi l'émergence, la pérennisation et le développement des jeunes pousses du numérique dans les régions. Si certaines régions font le choix de présenter des écosystèmes globaux, d’autres choisissent de se spécialiser sur certaines industries.

Néanmoins, toutes font preuve d’une attractivité grandissante. Avec 1 657 900 m² placés en 2017, le marché des bureaux en Régions a enregistré un nouveau record historique. Pour la première fois, il dépasse la barre des 1,6 million de m² placés en 2017. Cela représente une hausse de 7 % par rapport à 2016 et de 22 % par rapport à la moyenne sur dix ans.

Le point sur ces territoires qui inventent de nouveaux savoir-faire locaux et structurent des écosystèmes thématiques vertueux. La France est un véritable territoire de création !

Aix-Marseille French Tech :

Le secteur du tourisme est l'un des poids lourds de l'économie de la région PACA avec près de 18 milliards d'euros de chiffres d'affaires soit 13 % du PIB. Il apparaissait donc logique que la métropole French Tech de Marseille et du Pays d'Aix s’organise notamment autour du e-tourisme.

French Tech Montpellier :

Transports, gestion des déchets, transferts de données : Montpellier a fait de la Smart City un axe stratégique de son développement. Synapse propose par exemple un système innovant de surveillance et de gestion en temps réel du risque hydrologique pour l’alerte de crue, le monitoring des ressources en eaux et l’hydrologie urbaine. Autre exemple avec Faciligo, une plateforme qui facilite l’accès aux transports en commun pour les personnes à mobilité réduite, en les mettant en relation avec des voyageurs autonomes. 

Nantes Tech :

La ville s'appuie sur ses filières d'excellence que sont l'aéronautique, la santé, l'e-commerce ou encore les industries culturelles et créatives. Parmi les plus belles réussites, on retiendra notamment Lengow (e-commerce), iAdvize (plate-forme de marketing conversationnel) Akeneo (solution de gestion de catalogue produit) et les jeunes pépites telles que 10-Vins ou Kadran (enchères immobilières dégressives et progressives).

Bordeaux French Tech :

Les transports intelligents, le commerce connecté et l'e-santé sont les trois points forts de l'écosystème numérique bordelais. Dans le secteur de la santé, Bordeaux abrite notamment des start-up en forte croissance comme Poietis qui développe des tissus humains en 3D ou encore Clay spécialisée dans les logiciels de reconnaissance gestuelle.

French Tech in the Alps :

French Tech in the Alps regroupe Annecy Startup, Digital Grenoble, Digital Savoie et Digital Valence-Romans. Sur ces territoires du sillon alpin, on s'applique à développer des savoir-faire autour des thématiques des biotechnologies, de l'e-santé, des objets connectés ou de la ville durable.

French Tech Rennes-Saint Malo :

L'écosystème breton s'oriente principalement vers les technologies liées au traitement de l'image, au secteur des télécom ou à l'intelligence artificielle. Parmi les pépites rennaises : Shift, 15 marches, Yaakadev, Smoove, la Robe du vin, Animaco, We Love Customers, Energiency ou encore Advalo.

Lille’s French Tech :

L'écosystème lillois également connu sous le nom de Cht'ilicon valley, englobe les villes de Roubaix, Tourcoing, Calais, Lens-Liévin et Valenciennes. Implanté sur le site d'Euratechnologies, il s'illustre notamment dans les secteurs des IoT, de l'imagerie numérique (la Plaine Image) ou encore de l'édition de logiciels.

French Tech Toulouse :

Pour confirmer son leadership européen en matière de systèmes électroniques embarqués, la métropole toulousaine accompagne notamment des projets liés à l'internet des objets, au Cloud et au Big Data. Parmi les jeunes pousses toulousaines en croissance : Delair-Tech ou encore Naïo Technologies sans oublier Sigfox, en phase d’accélération et qui s’apprête à déployer son réseau aux États-Unis.

Lyon French Tech :

La French Tech lyonnaise mise sur la diversification des secteurs d'innovation de son écosystème : greentech, fintech, biotech, foodtech, objets connectés, robotique. Les technologies de la santé constituant cependant une des principales filières d'excellence de la région Rhône-Alpes, les jeunes pousses se spécialisent naturellement sur les domaines des medtech et des biotech. C'est le cas par exemple de Novadiscovery ou Maatpharma.

French Tech Brest+ :

Regroupant les villes de Brest, Lannion, Morlaix et Quimper, l'écosystème entrepreneurial dynamise toute la région Bretagne. La stratégie vise à attirer des investisseurs et à créer près de 9 000 emplois dans le numérique d'ici 2025. De par leur localisation, les start-ups bretonnes s'appuient sur leur ancrage marin et misent sur l'expertise maritime appliquée à la robotique, aux systèmes embarqués ou encore au traitement des données.

Metz-Nancy-Épinal-Thionville (Lorntech) :

Le sillon lorrain impose son expertise depuis déjà plusieurs années dans les domaines du e-commerce, des matériaux, de la santé et de l'énergie. Lorntech affiche cependant une vocation généraliste et fédère aujourd'hui 80 start-ups implantées sur Metz, Thionville, Nancy et Épinal. Les start-up lorraines font elles aussi leurs preuves : la région a vu naître Boursorama, Applicam ou ProConsultant. Parmi les nouveaux venus : Sidonie qui surfe sur l’aide à domicile et Pigou qui permet d’accumuler de façon indolore une épargne de précaution.

French Tech Côte d'Azur :

Nice, Cannes, Grasse et Sophia Antipolis organisent leurs savoir-faire autour des enjeux de la Smart City, de l’e-santé, de la cyber-sécurité ou encore du sport connecté avec la création du cluster Côte d'Azur Sport Tourisme. Parmi les start-ups qui montent : Vulog, la start-up niçoise qui surfe sur l’autopartage, le moteur de recherche Qwant, Wildmoka, la start-up spécialisée dans l’automatisation, l’enrichissement et la monétisation des contenus audiovisuels ou encore Symphony, la plateforme de cloud collaborative intégrant un système de messagerie sécurisé et qui vient tout juste de signer une levée de fonds de 67 millions de dollars.
Le laboratoire d’exploration et de création « The camp » situé au cœur du Technopôle de l’Arbois, accompagne les start-up dans leurs projets et leur recherche de financement.

Rouen-Caen-Le Havre :

 La Normandy French Tech soutient l'innovation numérique au service de la ville, des activités portuaires et de l'industrie. On retient par exemple les start-up Saagie (analyse de données), Yousign (signature électronique), Dejamobile (Fintech, éditrice de solutions logicielles et spécialisée dans les services transactionnels mobiles) ou encore Aptiko (logiciel d’affichage interactif pour écran tactile). 

Faire émerger des géants mondiaux du numérique devient une obsession à l'heure où la révolution numérique crée de nouvelles opportunités pour les startups opportunistes. Si le site CB Insight recense 186 licornes dans le monde dont deux en France, sept espoirs français figurent néanmoins dans les « 50 futures licornes européennes » : Actility, Amplitude Technology, Cedexis, Crocus Technology, Devialet, Scality, Sigfox. 

Partageons autour de cette réflexion

Que vous ayez un projet immobilier ou que vous souhaitiez simplement prolonger l'échange autour de ce sujet, n'hésitez pas à me contacter ! 

L'auteur
Jean-Laurent de la Prade
Directeur Général Adjoint Transaction
Me contacter
Partageons autour de cette réflexion
Vous êtes : *
En cochant cette case, je consens à recevoir des sollicitations ou des offres commerciales sur des produits et services de la part de BNP Paribas Real Estate.

* Champs obligatoires. Si vous ne renseignez pas ces champs, nous ne serons pas en mesure de répondre à vos demandes.

BNP Paribas Real Estate, société par actions simplifiée,  167 quai de la Bataille de Stalingrad, 92867 ISSY LES MOULINEAUX  traite des informations à votre égard comme des données d'identification incluant des coordonnées dans le but de traiter les demandes que vous nous soumettez via le site web et, dans certains cas, à des fins marketing, entre autres à l’aide de cookies. Pour plus d’informations concernant la façon dont BNP Paribas Real Estate traite vos données personnelles dans ce contexte ainsi que sur vos droits (notamment vos droits d’accès, de rectification, d’opposition au traitement à des fins de prospection et votre droit de donner des directives relatives à l’utilisation de vos données à caractère personnel après votre décès ainsi que, dans certaines circonstances, un droit à l’effacement, à la limitation du traitement, à la portabilité des données et un droit de s’opposer à d’autres formes de traitement) et les obligations de BNP Paribas Real Estate à cet égard, nous vous invitons à consulter notre Notice Protection des données accessible via https://data-privacy.realestate.bnpparibas/.
Jean-Laurent de la Prade
Directeur Général Adjoint Transaction