La gestion immobilière est depuis longtemps préparée à faire face à toute une série d’éventualités différentes ; manifestations, grèves, catastrophes naturelles ou incendies de bureaux par exemple. Cependant, lorsque le virus du Covid-19 a commencé à avoir un impact réel et physique sur notre vie quotidienne, nous avons dû faire face à une situation que nous n'avions jamais connue auparavant. Immédiatement après l'identification des premiers cas d'infection, les équipes de BNP Paribas Real Estate Property Management France ont pu mettre en place les processus nécessaires pour assurer la continuité de l'activité sur l'ensemble des portefeuilles que nous gérons. La façon de nettoyer les bâtiments et de communiquer efficacement avec les locataires et les occupants au sujet des mesures qui ont été prises faisait partie des lignes directrices que nous avons pu élaborer et déployer rapidement.

Suite aux mesures annoncées et déployées par le gouvernement français, nous avons connu la fermeture de la grande majorité des immeubles. La plupart des occupants se trouvant en confinement, la quasi-totalité de leurs salariés ont dû travailler depuis leur domicile. À la suite des mesures prises à partir du 16 mars, les locataires et les propriétaires ont été contraints d'adapter leurs activités, ce qui signifie que la gestion immobilière est devenue une figure centrale, plus que jamais sollicitée pour l'information, devenant une plaque tournante de la communication. Cela a signifié un besoin encore plus grand de rester en contact étroit avec toutes les parties concernées et de fournir des conseils personnalisés pour chaque actif. Tout au long de cette crise, l'équipe de gestion immobilière a facilité les relations; supervisé les budgets des coûts de construction et maintenu des mesures sanitaires dans les bâtiments. C'est ce flux constant d'informations nouvelles et d'événements spontanés qui nous place en position centrale pour comprendre comment conseiller au mieux nos clients sur les dispositifs à mettre en place pour faciliter le retour des occupants dans leurs immeubles de bureaux.

Retour en toute sécurité sur nos lieux de travail

 

Comme l'Organisation mondiale de la santé l'a indiqué dans une récente communication, « le succès à long terme ne peut être tenu pour acquis. Toutes les couches de notre société - y compris les entreprises et les employeurs - doivent jouer un rôle si nous voulons arrêter la propagation de cette maladie. » Il va donc sans dire que le retour à un lieu de travail doit être soigneusement envisagé et que tous les aspects des espaces partagés du bâtiment doivent être pensés, au fur et à mesure que les gens se déplacent entre eux en toute sécurité.

Tous les immeubles sont uniques et diffèrent par leur taille, la nature de leur activité, la proportion d'espaces communs par rapport à la location, la variété des services disponibles dans le bâtiment et bien sûr s'il y a plus d'une entreprise partageant le même bâtiment. Tous ces facteurs jouent un rôle important dans la détermination des mesures appropriées à mettre en œuvre. Grâce aux données collectées relatives à l'occupation des bâtiments tout au long de la période de fermeture, nous avons pu élaborer notre propre ensemble de directives pour le retour en toute sécurité dans les immeubles de bureaux. Celles-ci restent généralisées et nous travaillerons en étroite collaboration avec nos clients pour donner des conseils personnalisés sur des sujets tels que l'entretien des espaces partagés et des services offerts par le bâtiment, comme la salle de gym et le restaurant.

Comment se préparer au retour au bureau ?

 

Quelle que soit l'activité exercée dans un immeuble, chaque immeuble de notre portefeuille connaîtra des changements. Avant de revenir au bureau, le gestionnaire immobilier, avec le propriétaire et le locataire, doit réfléchir attentivement à la nouvelle organisation à retenir, en particulier en ce qui concerne les espaces où les gens entrent en contact les uns avec les autres, et la façon dont l'air 100% frais circule. Des questions telles que « Existe-t-il des moyens d'éviter que les gens touchent des objets dans le bâtiment? », « Les gens peuvent-ils se déplacer en utilisant un badge sans contact? », « Les portes peuvent-elles être ouvertes automatiquement ? De toute évidence, chaque partie d'un immeuble de bureaux doit être considérée individuellement.

Les modifications dans chaque immeuble seront effectuées de manière individualisée mais les équipes de BNP Paribas Real Estate Property Management ont élaboré des lignes directrices visant à accompagner les clients dans leurs choix. Partout en Europe, des documents ont été produits qui démontrent les services disponibles et offrent une description détaillée des solutions à retenir, telles que les appareils de prise de température qui peuvent être installées dans les bureaux. L'adoption de telles solutions varie selon les pays et les budgets, il est donc important de considérer ce qui convient à chaque immeuble, car nous offrons un soutien aux propriétaires et aux locataires et rassurons les occupants lors de leur retour au bureau.

Un bureau adapté mais une meilleure compréhension de l'avenir

 

Nous devons accepter une nouvelle normalité dans nos bureaux pendant la pandémie en termes de déplacement, ce qui affectera notre façon d'analyser nos bâtiments. Ces habitudes vont à nouveau changer. La plupart des entreprises commenceront à réintégrer progressivement les employés au bureau ; ils ne seront qu'à 10-15 % de leur capacité. Cela signifie qu'un retour à la « normale » sera progressif et que des adaptations seront probablement apportées progressivement, ce qui signifie aussi que la compréhension de nouveaux comportements évoluera rapidement.

Alors que nous pensons que nous retrouverons à nouveau les bâtiments que nous connaissions auparavant, cette expérience va changer notre façon de nous adapter à de tels événements à l'avenir. Nous devons apprendre à être plus conscients de la façon dont notre environnement peut nous affecter, et par conséquent de l'impact que nous pouvons avoir sur l'environnement.

Une meilleure compréhension de l'importance des liens émotionnels et de l'intelligence collective sera essentielle pour mieux évaluer l'évolution du rôle du siège social et, plus généralement, l'évolution des fonctions des bâtiments. La flexibilité va également être cruciale; le fait qu’autant de personnes aient réussi à travailler en télétravail pendant une période prolongée signifie que nous assisterons à une plus grande intégration et acceptation du travail à distance. Cela aura un impact sur la façon dont nous planifions nos bureaux mais aussi sur la conception des baux, afin d'être plus agile. Le Covid-19 nous a obligés à nous adapter rapidement à une situation qui était complètement nouvelle pour nous. Cela a montré que nous sommes en mesure de capitaliser sur notre position centrale dans la chaîne de valeur, en soutenant les propriétaires et les locataires dans tous ces défis. De cette position, nous avons beaucoup appris, en particulier en ce qui concerne l'importance d'une action rapide et flexible. Cela sera vital à mesure que nous traverserons cette situation et consolidera la position de la profession de gestionnaire immobilier pour l'avenir.

Tribune co-signée

Csongor Csukàs, Head of International Property Management BNP Paribas Real Estate 

et Magali Michel, Directrice générale BNP Paribas Real Estate Property Management France

ACTUALITÉS

Suivez l'actualité du secteur

biodiversite
Prospective

Pourquoi faut-il remettre la biodiversité au centre de nos préoccupations ?

La biodiversité est avec le changement climatique un des principaux enjeux environnementaux auquel nous devons faire face. L’érosion du vivant n’a jamais été aussi alarmante : l’extinction des espèces se fait à un rythme sans précédent selon la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES).

Lire la suite
top
Prospective

L’artiste Christel Sadde investit le projet immobilier Eugène en plein cœur de Paris

Christel Sadde, connue pour ses collaborations avec Hermès, Inès de la Fressange pour la marque Roger Vivier ou encore Djeco, a reçu commande de deux œuvres qui sont emblématiques du projet. Présente dès le lancement, elle a pu s’imprégner des lieux pour concevoir une œuvre murale de dix mètres de long et une grande sculpture mobile suspendue. Elle nous raconte, au travers de sa sensibilité artistique, en quoi l’élégance et l’audace du projet Eugène, ont été pour elle une source d’inspiration.

Lire la suite