EIPF : premier fonds d'impact immobilier en Europe conforme à l'accord de Paris

Et qui œuvre pour une transition énergétique significative

 

BNP Paribas REIM a récemment lancé le premier fonds d'impact immobilier en Europe qui se conforme aux objectifs fixés dans l'accord de Paris, à savoir, de réduire de 40% les émissions de carbone. Ce Fonds Européen (EIPF) dédié à l'impact climatique met en évidence la volonté du secteur immobilier d'œuvrer toujours plus pour une transition énergétique significative.

Lancé comme un fonds nouveau, unique et innovant, BNP Paribas REIM a pour objectif de faire du fonds EIPF un exemple phare pour les investisseurs institutionnels en Europe et en Asie. Le changement climatique est devenu une priorité absolue pour les investisseurs qui reconnaissent que le secteur immobilier est un élément majeur de la réduction des émissions d'énergie et de carbone.

Afin de vraiment s'attaquer au problème, nous devons d'abord définir clairement ce qui constitue un fonds ESG Nous savons que le bâtiment et la construction contribuent de manière significative aux gaz à effet de serre et donc pour nous, ainsi que pour de nombreux investisseurs, les initiatives climatiques sont devenues de plus en plus urgentes. La philosophie de l'EIPF est de créer un fonds de base qui cherche à moderniser les bâtiments dans un certain nombre de zones géographiques et de classes d'actifs, en les mettant à jour avec des technologies, des équipements et des réglementations éco-énergétiques.

Nehla Krir
Nehla Krir
Responsable du développement durable et RSE chez BNP REIM
une importance capitale pour les investisseurs

Les fonds d'investissement durables

Les changements dans la société et les mentalités culturelles et politiques ont rendu les stratégies et les fonds d'investissement durables d'une importance capitale pour les investisseurs. En effet, les investisseurs institutionnels ont défini ces dernières années de nouvelles normes en matière de politique et de fonds ESG. Ce sera probablement le cas prochainement pour l'investissement d'impact. Pour atteindre cet objectif, BNP Paribas REIM a identifié une triple voie:

 

  • Investir dans les bâtiments (CAPEX),
  • Impliquer tous les acteurs de la chaîne de valeur (locataires, Property Managers, prestataires, etc.)
  • Optimiser les charges d'exploitation (OPEX).

 

Contrairement aux idées reçues, les CAPEX ne sont pas nécessairement prédominants et les objectifs peuvent souvent être atteints avec des dépenses limitées.

De plus, la pandémie de Covid-19 a remanié la façon dont les actifs immobiliers sont perçus et investis. À ce titre, BNP Paribas REIM a travaillé main dans la main avec les investisseurs pour créer un fonds qui vise à répondre aux évolutions croissantes de notre environnement et à proposer un fonds d'investissement à impact mesurable, responsable et en ligne avec la stratégie de BNP Paribas et BNP Paribas Real Estate, ainsi que ce qui se passe actuellement dans le secteur.

De nombreux fonds d'impact se concentrent sur des initiatives sociales comme le logement social. Nous avons choisi de nous intéresser spécifiquement à la réduction de l'empreinte carbone du secteur immobilier en nous concentrant sur les objectifs formés par l'Accord de Paris de 2015 et en les intégrant dans la façon dont nous gérons et rénovons les bâtiments. En travaillant avec les investisseurs de cette manière, nous continuerons à fixer des normes de plus en plus élevées, ce que BNP Paribas REIM s'est engagé à faire. C'est la première fois que nous réunissons l'impact, l'immobilier et le défi du changement climatique.

Laurent Ternisien
Laurent Ternisien
CEO Luxembourg et Chief Client Officer Investment Management

Contribuer à l'impact positif du secteur immobilier

et œuvrer en faveur de l'ESG

 

En construisant un portefeuille qui, au fil du temps, sera modernisé avec de meilleurs équipements et géré de manière durable, le fonds contribuera à un impact positif et mesurable sur la façon dont nous considérons l'investissement et le secteur immobilier dans son ensemble.

BNP Paribas REIM a déjà fait ses preuves en matière d'engagements ESG, étant l'une des premières sociétés immobilières en Europe à publier un rapport ESG annuel et à recevoir un prix vert pour l'un des meilleurs fonds de bureaux verts en Europe.

ACTUALITÉS

Suivez l'actualité du secteur

réchauffement-climatique-immobilier
Territoires

Mieux comprendre le Décret Tertiaire

Dans un contexte de lutte contre le dérèglement climatique, de raréfaction des ressources, mais aussi de tensions géopolitiques et d’inflation galopante des prix de l’énergie, les enjeux de sobriété et d’efficacité énergétique sont plus que jamais d’actualité. Responsable de 43% de l’énergie finale totale consommée[1], tout en étant à l’origine de 30% des émissions de CO2 annuelles[2], le secteur de l’immobilier français – de la conception à l’utilisation en passant par la construction – est un acteur clé de la lutte contre le réchauffement climatique. Afin de réduire drastiquement notre consommation d’énergie et notre empreinte carbone, il est essentiel de rénover massivement le parc immobilier existant ancien, tout en optimisant son exploitation et son usage.

Lire la suite
les essentiels clamart
Territoires

Les Essentiels, un immeuble résidentiel haut standing au style Art Déco

Le secteur de l’immobilier fait aujourd’hui plus que jamais face à de nombreux défis sous les effets conjugués des mutations sociétales, technologiques, écologiques ou encore démographiques. L’heure est plus que jamais à la sobriété, notamment spatiales, et à une utilisation frugale de nos ressources.

Lire la suite
Ville durable
Prospective

Low Tech urbaine, une démarche au service d’une fabrique de la ville plus durable, vertueuse et responsable ?

Les méthodes les plus efficaces pour lutter efficacement contre le dérèglement climatique, s’adapter à la raréfaction des ressources, fabriquer les villes de demain ou encore optimiser la gestion des déchets, doivent-elles, et peuvent-elles, reposer inexorablement sur le progrès technologique, la high tech, les Intelligences Artificielles (IA) et les technologies « vertes » ?

Lire la suite