Un partenariat fructueux entre locataire et propriétaire

 

Situé au 12-16 Rue Sarah Bernhardt à Asnières-sur-Seine, l’immeuble Front Office comprend un peu plus de 23 000 m² d’espaces de bureaux et 2 300 m² de terrasses répartis sur 7 étages. Commercialisé par les équipes Transaction de BNP Paribas Real Estate pour le compte de son propriétaire La Française, sa localisation en bord de Seine et les services qu’il propose en font un actif très recherché par les utilisateurs. En charge de la restauration au sein de l’immeuble, l’entreprise Serenest a valoriser les services passant de 100 à 700 m2 en seulement quatre années d’occupation. Cet acteur haut de gamme de la restauration collective se démarque par son approche innovante et écoresponsable. Il mise en effet sur la qualité des plats en proposant des produits frais et de saison. Avec plus de soixante restaurants d’entreprise en Ile-de-France en 2022, son intégration sur Front Office a été déterminante dans sa phase de développement.

Afin de comprendre la genèse de ce succès, nous sommes allés à la rencontre de Morgane Bavouzet, adjointe de direction chez Serenest et Eleonore Cayzac, Asset Manager pour le groupe La Française.

Comment s’est passé la rencontre entre Serenest et La Française au sein de Front Office ?

Eléonore Cayzac : Après rénovation de notre restaurant inter-entreprises en 2017 nous avons fait un appel d’offre afin de trouver un nouvel exploitant. Philippe Granatini, fondateur de Serenest, s’est vraiment démarqué par l’authenticité de sa cuisine et par son amour des bons produits. Aujourd’hui encore, il va tous les matins à Rungis faire sa propre sélection. Avant d’être un directeur d’entreprise, il reste un Chef cuisinier et cela se ressent dans les prestations. En nous montrant le savoir-faire de ses équipes, nous nous sommes rendu compte que Serenest était bien plus qu’un restaurateur d’entreprise. Capable de s’adapter aux demandes des locataires, ce prestataire participe à l’animation du bâtiment en organisant, par exemple, des barbecues l’été ou des ateliers culinaires. 

Morgane Bavouzet : Le partenariat avec La Française a vraiment été déterminant dans notre développement. Ils ont été très ouverts à nos propositions dès le début. Cela nous a permis de nous tester et d’évoluer, tout en maintenant notre niveau d’exigence. Pendant les confinements, ils nous ont même laissé l’espace suffisant au sein de Front Office afin que nous ayons une base logistique permettant de livrer différent sites.

Nous occupons aujourd’hui le restaurant inter-entreprises avec différents stands, la cafeteria et avons loué nos bureaux pour y implanter notre siège social. A notre arrivée en 2018, nous étions encore une petite structure. Aujourd’hui nous avons une soixante de restaurants en Ile-de-France, mais nous souhaitons rester une entreprise familiale et proche de ses clients pour leur proposer des services sur mesure. Par exemple, avec notre offre room service, nous répondons aux multiples aux besoins des locataires, : organisation d’événements privés, cocktails, prestations VIP, petits déjeuners, pots de départs… 

E.C: Il m’est arrivé d’organiser des déjeuners avec des candidats locataires et un prestataire de cette qualité participe à la valorisation de notre immeuble.

Quels ont été les atouts qui vous ont séduit pour vous implanter au sein de Front Office ?

 

M.B : Lorsque nous avons souhaité nous étendre, l’immeuble correspondait parfaitement à nos attentes. Le fait que les surfaces de bureaux aient été entièrement rénovées a été un premier argument. Sa localisation a été déterminante également et nous avons bénéficié d’une magnifique terrasse avec vue sur Seine au sein de nos locaux.  

Dans un contexte ou le télétravail s’est généralisé, comment réinventer les bureaux et la restauration d’entreprise ?

 

M.B : Côté restauration nous nous adaptons en fonction de la présence sur site. Nous développons d’autres services comme la livraison de paniers de légumes, des boxes à réchauffer ou des plats à emporter. Quel que soit le contexte et l’affluence, nous nous attachons à préserver une ambiance chaleureuse, des stands bien garnis pour donner envie. Les stands fermés sont décorés, mis en scène afin que les lieux restent conviviaux. Qui plus est, l’espace de restauration est ouvert toute la journée aux collaborateurs : c’est également un lieu de coworking offrant des zones isolées pour se concentrer et d’autres pour organiser des réunions informelles.

E.C :  En France la nourriture fait partie du patrimoine culturel. Elle permet de connecter les gens entre eux. Le restaurant est un formidable lieu de socialisation où l’on échange, partage et collabore implicitement. C’est grâce à ce type de services que le bureau reste un lieu attractif. Cette émulation constante qui stimule et dynamise les gens, on ne saurait le trouver en télétravail.

biodiversite
Prospective

Pourquoi l’immobilier a tout à gagner à investir dans l’immobilier durable ?

Dans ce nouveau numéro de Real Catch Up, nous abordons le sujet de l’immobilier « vert » ou « durable ». Pourquoi acteurs privés comme publics des secteurs du bâtiment ont tout intérêt à investir dans l’immobilier durable ? Quelles seraient les potentielles retombées positives pour la ville de demain ? Nehla Krir, Head of Sustainability, BNP Paribas Real Estate Investment Management (REIM), revient pour nous dans ce podcast sur cet enjeu on ne peut plus d’actualité.

Lire la suite
Ville durable
Territoires

Marché de l'immobilier de commerce en Europe : la reprise se confirme

L’investissement en immobilier de commerce a connu une hausse significative au 1 er semestre 2022 (+23 % en glissement annuel) avec un volume total de 19,7 milliards d’euros. Au cours des 12 derniers mois, le volume d’investissement dans les locaux commerciaux en Europe a atteint 43,2 milliards d’euros, en progression de 19 %

Lire la suite
Esg
Territoires

Pourquoi l’immobilier a tout à gagner à concevoir avec plus de biodiversité ?

Dans ce nouveau numéro de Real Catch Up, le podcast de BNP Paribas Real Estate qui observe, analyse et décrypte le secteur de l’immobilier et la ville de demain, nous abordons le sujet de la biodiversité. Quelles sont les bénéfices d’une biodiversité riche et abondante au sein d’une métropole ? Comment BNP Paribas Real Estate intègre cette composante névralgique au sein de ses projets immobiliers ? Catherine Papillon, Directrice développement durable et RSE chez BNP Paribas Real Estate, revient pour nous dans ce podcast sur cet enjeu on ne peut plus d’actualité.

Lire la suite