Depuis déjà plusieurs années, BNP Paribas Real Estate implémente tous ses projets d’une approche positive concrète visant à rétablir une relation équilibrée et harmonieuse avec les écosystèmes urbains. Plusieurs opérations récentes illustrent ainsi les ambitions de l’entreprise en faveur de la préservation et de la reconquête de la biodiversité. On pense notamment au programme résidentiel O’Mathurins à Bagneux qui participe à l’expérimentation BiodiverCity Ready, à la labellisation BiodiverCity Life de l’actuel siège de BNP Paribas Real Estate à Issy les Moulineaux et bien sûr à Métal 57 (Boulogne-Billancourt) qui vient d’obtenir  la labellisation BiodiverCity Construction niveau performant avec l’étiquette ABAB*. Retour sur cette reconversion patrimoniale iconique signée Dominique Perrault et qui intègre l’accueil, la gestion et la valorisation de la biodiversité depuis sa conception jusqu’à l’exploitation.

Métal 57 : une démarche innovante qui réconcilie le vivant et la construction

 

Dans la continuité des actions déjà entreprises sur le site d’Issy-Les-Moulineaux, le futur siège de BNP Paribas Real Estate restaurera le lien indispensable entre l’Homme et la nature afin de favoriser la biodiversité ainsi que le bien-être des futurs occupants de l’immeuble. En cohérence avec la labellisation BiodiverCity Construction, Métal 57 intègre donc depuis le démarrage du projet et jusqu’à sa livraison une démarche biodiversité très ambitieuse.

Dès la phase de conception, les grands enjeux liés à la biodiversité ont été pris en compte. Sur cette emprise de plus 10 000 m² située sur le quartier du Trapèze, les anciens ateliers de l’usine Renault (signés Claude Vasconi) n’offraient jusqu’alors qu’un paysage exclusivement minéral. Leur transformation prévoit ainsi un jardin public de 135 m², près de 350 m² de patios paysagés et près de 2 500 m² de toiture végétalisée avec des variétés majoritairement locales. Le rooftop abritera notamment un potager ainsi que des zones sanctuaires aménagées suivant différentes strates végétales, des nichoirs, de troncs d’arbres percés, de tas de bois ou encore de sablières qui feront office de refuges pour la petite faune environnante.

Par ailleurs, des dispositifs spécifiques ont été mis en place pour réduire le risque de collision aviaire avec les façades vitrées du bâtiment. Le garde-corps du rooftop sera par exemple équipé d’un film spécial visible par les oiseaux mais quasiment indétectable par l’œil humain.

L’éclairage a également été pensé pour minimiser l’impact sur les oiseaux migrateurs, les chauve-souris et certains insectes : des mini spots réfléchissant la lumière vers le bas, des luminaires positionnés uniquement le long des cheminements ou sur les terrasses, une durée d’éclairage contrôlée ou encore des revêtements de sols extérieurs non-réfléchissants.

Le chantier du futur siège de BNP Paribas Real Estate observe également un haut niveau d’exigence afin d’assurer la prévention de la pollution de l’air, de l’eau et des sols.

Concernant la phase d’exploitation, qui démarrera donc lors de l’installation des équipes BNP Paribas Real Estate courant 2022, il s’agit principalement d’encourager les contacts avec la faune et la flore, mais aussi de partager et de valoriser une culture et des savoir-faire en matière de biodiversité. Partout, des éléments architecturaux favoriseront les contacts entre les utilisateurs et la nature : les accès aux espaces verts (et notamment au potager) seront facilités, on y trouvera du mobilier qui invite à la détente ou aux réunions informelles, des matériaux favorisant la biophilie, ainsi qu’une signalétique qui présentera les fonctionnalités écologiques des différents espaces.

Enfin, c’est l’ensemble des parties prenantes (équipe exploitation et collaborateurs de BNP Paribas Real Estate, partenaires extérieurs) qui est impliqué dans la démarche en faveur de la biodiversité et dans le suivi des objectifs à travers des évènements, des communications dédiées (concernant notamment la labellisation, la gestion écologique des espaces végétalisés mais aussi la sensibilisation) sans oublier la désignation d’un référent biodiversité interne qualifié.

Métal 57 s’impose déjà comme la future vitrine de l’ensemble des métiers et savoir-faire de BNP Paribas Real Estate et se veut emblématique de l’ambition de l’entreprise de concevoir des bâtiments vertueux, flexibles, attractifs et qui placent le vivant, dans son ensemble, au cœur même de sa démarche.

* A quoi correspondent les critères de notation du Label Biodiversity Construction notés de A (excellence) à E ?

- 1er axe : l’engagement de la maîtrise d’ouvrage
- 2e axe : le projet dans son contexte
- 3e axe : le potentiel écologique
- 4e axe : les aménités et services rendus (pour les occupants et l’environnement)

Actualités

Suivez l'actualité du secteur

Bureaux
Future of Work

Une solution innovante d’éclairage inspiré par la nature pour les collaborateurs du siège de BNP Paribas Real Estate à Issy-les-Moulineaux

La lumière du jour nous apparait comme un phénomène tellement naturel que nous ne réalisons pas toujours combien elle est précieuse pour notre équilibre biologique. De nombreuses recherches prouvent qu’une bonne exposition à la lumière naturelle a des effets bénéfiques sur le sommeil, la résistance du système immunitaire, la capacité de mémorisation ou encore la créativité.

Lire la suite
bureaux-flexibles
Future of Work

Crise sanitaire, quand le télétravail impacte la mobilité et le marché de l'immobilier professionnel

Suite aux confinements successifs dus à la crise du Covid-19, le télétravail a connu un réel essor et un engouement de la part des entreprises comme des salariés, et tend à s’imposer comme une tendance durable depuis. Avec la crise sanitaire les territoires, ainsi que les flux de circulation et de personnes ont évolué de façon brutale.

Lire la suite
miysis-bagneux-o-mathurins
Territoires

[TRENDBOOK] À quoi ressembleront les villes de demain ?

Les villes sont des lieux de vie, de travail et de déplacement. Selon l'ONU, la moitié de la population mondiale vit dans les villes, et ce nombre atteindra environ les 2/3 en 2050. Dans notre conception de la ville, il est important de nous réinventer : les espaces de bureaux doivent s’ouvrir et trouver un usage au bénéfice de la ville en journée, mais aussi le soir et le week-end. L’exploitation et l’utilisation de l’immeuble doit aujourd’hui être optimale

Lire la suite