Irrigo est un ensemble immobilier de 16.419 m² de bureaux et services livré en début d’année 2022. Idéalement situé le long du canal de L’Ourcq à Bobigny, le bâtiment s’intègre dans un tissu urbain dynamique en pleine mutation. En effet, Irrigo fait partie du projet de la ZAC Écocité-canal de l’Ourcq, un vaste plan d’aménagement immobilier responsable et durable qui vise à revaloriser et dynamiser ce territoire, au travers de constructions écologiques, mixtes et connectées.

Irrigo, l’esprit canal

Un peu d’histoire

 

En bordure sud du canal de l’Ourcq à Bobigny, Irrigo prend ses quartiers sur les berges d’une voie d’eau chargée d’histoire qui irrigue Paris depuis 200 ans, apportant de l’eau potable à la ville lumière.

A l’origine, les premiers travaux de cette voie navigable datent du 15ème siècle et sont lancés par François 1er pour alimenter la capitale en céréales et en bois de chauffage. Mais le canal tel que nous le connaissons aujourd’hui a été construit par la volonté de Napoléon Bonaparte en 1802 et constitue avec le canal Saint-Denis, le bassin de la Villette et le canal Saint-Martin un réseau d’eau de 130 kilomètres appartenant à la ville de Paris. Depuis la fin des années 90, les berges du canal ont été totalement réhabilitées, offrant un nouveau terrain de jeu aux boulistes, pêcheurs et autres pique-niqueurs. Le bassin sert même désormais de terre d’accueil à l’opération Paris Plages avec des guinguettes et des tours de barque.

Un immeuble à l’architecture inspirée

Entre modernité et esthétisme

 

À Bobigny, la ville souhaite également ouvrir de nouveaux horizons aux berges qui traversent sa cité, avec une vision différente, innovante et positive : réinventer des espaces de promenade, de convivialité et de rencontres dans une réelle mixité entre logements et bureaux. 

Et c’est là qu’Irrigo vient prendre sa place au cœur de cet écosystème, dans un nouveau quartier qui allie dynamisme urbain et bulle de respiration dans un endroit calme et apaisé.  Imaginé par l’agence Leclercq Associés, le bâtiment affiche une identité architecturale affirmée et harmonieuse. La signature de François Leclercq est aussi contemporaine qu’esthétique grâce à une façade habillée d’une alliance audacieuse de béton, d’aluminium et de panneaux de verre.

Des bureaux adaptés aux nouveaux usages

Flexibilité et agilité pour les collaborateurs

 

Irrigo s’étend sur 16.419 m² de bureaux et de services et dispose de 1.300 postes de travail. L’immeuble offre un cadre de travail unique et adapté aux nouveaux modes de travail, plus flexibles et plus agiles. En effet, les vastes plateaux de bureaux allant de 882 m² à 1.933 m², sont très modulables et laissent envisager de nombreux types d’aménagements : ouverts, cloisonnés ou mixtes, fixes ou nomades. De quoi motiver les collaborateurs et attirer les nouveaux talents !

La recherche de confort des locataires a également été centrale dans la conception. Le rez-de-chaussée est très largement animé par de nombreux services. Les collaborateurs peuvent y profiter d’espaces de détente et de restauration en rez-de-jardin. De plus, un business center doté de nombreuses salles de réunions insuffle une nouvelle dynamique : il encourage les projets, nourrit les échanges et permet également d’envisager tous types d’événements.

Irrigo, un programme responsable

La nature et l’environnement au cœur du projet

 

Enfin, la part belle est faite à la nature dans ce projet immobilier, s’exprimant au travers d’un programme paysager de 3.170 m² d’espaces végétalisés dont 700 m² de jardin. Près de 2.500 m² de terrasses et balcons sont également répartis entre tous les étages avec une vue surplombant le canal ; un vrai cadre de travail privilégié apportant sérénité et bien-être aux collaborateurs.

De surcroît, Irrigo se veut un projet ambitieux d’un point de vue écologique, c’est-à-dire respectueux de son environnement et performant d’un point de vue énergétique. Sa conception bas carbone, la Gestion Centralisée (GTC) de l’ensemble de ses équipements et la prise en compte des impératifs de développement durable lui a permis de viser la certification HQE® dans sa v3.0 du référentiel 2016 niveau « Très performant » ainsi que les labels BREEAM® référentiel New Construction niveau « Excellent » et E+C- (Énergie positive & réduction carbone) niveau E2C1.

Un vaste projet de réaménagement du territoire

La ZAC Écocité-canal de l’Ourcq à Bobigny

 

Situé au pied de la station Raymond Queneau de la ligne 5 du métro, Irrigo profite d’une entrée directe à l’hyper-centre de la capitale. Le site bénéficie également d’un accès rapide au boulevard périphérique et aux autoroutes A1, A3 et A86. Une piste cyclable aux abords de l’immeuble relie également Paris par le Bassin de la Villette. D’ici 2025, un nouveau pôle d’échanges viendra renforcer l’accessibilité d’Irrigo grâce au bus T Zen 3, à la gare de la Tangentielle nord et à la ligne 15 du Grand Paris Express.

En effet, Irrigo s’intègre dans un quartier très dynamique, développé par la ville de Bobigny et SEQUANO Aménagement : la ZAC Écocité-canal de l’Ourcq. Ce projet a pour but de changer progressivement ce secteur à l'origine peu habité, en un véritable quartier urbain mixte et connecté. Il s'inscrit par ailleurs dans une véritable démarche de développement durable grâce à des constructions bas-carbone et une attention particulière faite à la biodiversité. À terme, le plan de réaménagement du territoire prévoit 140.000 m² de bureaux, 7.000 m² de commerces de proximité, 1.380 logements, 8.000 m² d’équipements publics et 20.000 m² d’espaces publics.

C’est déjà le deuxième immeuble de bureau à Bobigny intégré à ce projet d’urbanisme qui a été développé par BNP Paribas Real Estate, en co-promotion avec GA Smart Building. Le premier bâtiment dénommé Luminem a été livré en 2017 et il est situé à seulement 130 mètres d’Irrigo. De vastes jardins en cœur d’îlot relient ces deux bâtiments et offrent une mise en communication entre le canal et la ville. Irrigo a été vendu en VEFA dès la fin d’année 2019 à Anacap Financial Partners et DEA Capital Real Estate France.

Crédits photos : Y-Visual

Gardez de l’avance

Lire nos Autres actualités

biodiversite
Prospective

Pourquoi l’immobilier a tout à gagner à investir dans l’immobilier durable ?

Dans ce nouveau numéro de Real Catch Up, nous abordons le sujet de l’immobilier « vert » ou « durable ». Pourquoi acteurs privés comme publics des secteurs du bâtiment ont tout intérêt à investir dans l’immobilier durable ? Quelles seraient les potentielles retombées positives pour la ville de demain ? Nehla Krir, Head of Sustainability, BNP Paribas Real Estate Investment Management (REIM), revient pour nous dans ce podcast sur cet enjeu on ne peut plus d’actualité.

Lire la suite
Ville durable
Territoires

Marché de l'immobilier de commerce en Europe : la reprise se confirme

L’investissement en immobilier de commerce a connu une hausse significative au 1 er semestre 2022 (+23 % en glissement annuel) avec un volume total de 19,7 milliards d’euros. Au cours des 12 derniers mois, le volume d’investissement dans les locaux commerciaux en Europe a atteint 43,2 milliards d’euros, en progression de 19 %

Lire la suite
Esg
Territoires

Pourquoi l’immobilier a tout à gagner à concevoir avec plus de biodiversité ?

Dans ce nouveau numéro de Real Catch Up, le podcast de BNP Paribas Real Estate qui observe, analyse et décrypte le secteur de l’immobilier et la ville de demain, nous abordons le sujet de la biodiversité. Quelles sont les bénéfices d’une biodiversité riche et abondante au sein d’une métropole ? Comment BNP Paribas Real Estate intègre cette composante névralgique au sein de ses projets immobiliers ? Catherine Papillon, Directrice développement durable et RSE chez BNP Paribas Real Estate, revient pour nous dans ce podcast sur cet enjeu on ne peut plus d’actualité.

Lire la suite