Dans ce nouveau numéro de Real Catch Up, le podcast de BNP Paribas Real Estate qui observe, analyse et décrypte le secteur de l’immobilier et la ville de demain, nous discuterons d’une thématique d’importance majeure : la réversibilité dans l’immobilier. Comment optimiser dans leur fonction mais aussi leur durabilité chaque mètre carré qui sort de terre ? De quelle manière peut-on exploiter tout le potentiel d’un bâtiment en le transformant et en maximisant ses usages ? Comment BNP Paribas Real Estate intègre cette composante dans la conception de ses ensembles immobiliers et innove, tout en faisant en sorte que l’environnement, la qualité de vie et le vivre ensemble restent une priorité ? Séverine Chapus, Deputy Chief Executive Officer of Property Development (Commercial & Residential) in charge of Development chez BNP Paribas Real Estate, revient pour nous dans ce podcast sur ces questions on ne peut plus d’actualité.

Réversibilité et mètres carrés utiles

Transformer, accueillir les interactions des bâtiments

 

La crise sanitaire du Covid-19 a modifié en profondeur les comportements et habitudes de travail de nombreuses personnes. En réponse, l’immobilier de bureaux doit se réinventer en prenant en compte de nouveaux paramètres évolutifs tels que l’hybridité, la mixité des usages des espaces de travail, mais aussi leur attractivité, confort, accessibilité ou encore connectivité. La réversibilité, prise en compte dès la phase de conception d’un immeuble, permet ainsi de rendre un actif immobilier adaptable, et donc, pérenne. Mais qu’entend-on exactement par réversibilité ?

La notion de réversibilité est la capacité de nos mètres carrés à se transformer et à accueillir différents usages. Lorsqu’on développe un immeuble, on se préfigure ses usages pour 30 ou 40 ans, et surtout on ne les fige pas. Ainsi, on se permet leur évolutivité. La notion de valeur [du mètre carré] change profondément. Je crois que c’est l’une des grandes évolutions de nos modèles et que l’on va vivre cette évolution dans les années à venir. On a à y gagner en tant que promoteur parce que notre métier reste de vendre des mètres carrés. Si on vend des mètres carrés dont on se dit qu’ils seront durablement pertinents, leur valeur est bien-sûr augmentée. Et aujourd’hui, les investisseurs ont pleinement pris conscience qu’il fallait réfléchir sur la notion du cycle de vie du mètre carré et donc, de lutter contre l’obsolescence programmée de la même manière qu’on le fait dans le monde de la distribution et de la consommation. Cela s’applique aussi à nos métiers de promoteurs. Plus on produit des mètres carrés qui seront capables de s’adapter à ce qui va se passer au fil des ans, plus leur valeur est importante.

Séverine Chapus
Séverine Chapus Deputy Chief Executive Officer of Property Development (Commercial & Residential) in charge of Development
BNP Paribas Real Estate

Quelle place pour la réversibilité au sein des projets de BNP Paribas Real Estate ?

Tirer le fil de la réflexion sur les enjeux environnementaux

 

Selon Séverine Chapus, METAL 57, le démonstrateur des savoir-faire de BNP Paribas Real Estate implanté à Boulogne-Billancourt, « illustre parfaitement la notion de mètre carré utile ». Située au rez-de-chaussée du site, « la Grande rue a vocation à être ouverte sur la ville et donc à profiter aussi bien aux salariés qu’aux habitants. Un mètre carré utile est un mètre carré qui va profiter dans toutes ses dimensions à son écosystème, que ce soit les personnes qui l’utilisent au quotidien, ou, plus globalement, le quartier. Ce qui permet de tirer le fil de la réflexion aussi sur des enjeux environnementaux et énergétiques », souligne Séverine Chapus.

 

« Réversibilité, reconversion, mètres carrés utiles sont exactement ce qu’on promeut dans nos opérations, en développement, en promotion au sein de BNP Paribas Immobilier. On a de très beaux projets qui vont bientôt sortir de terre, et qui vont mettre en œuvre ce concept de réversibilité. On sera très heureux de vous en parler très prochainement. Deux très beaux projets franciliens, notamment. »

Séverine Chapus
Séverine Chapus Deputy Chief Executive Officer of Property Development (Commercial & Residential) in charge of Development
BNP Paribas Real Estate

Vous en voulez plus ?

GARDEZ DE L'AVANCE

Lire nos autres actualités

biodiversite
Prospective

Pourquoi l’immobilier a tout à gagner à investir dans l’immobilier durable ?

Dans ce nouveau numéro de Real Catch Up, nous abordons le sujet de l’immobilier « vert » ou « durable ». Pourquoi acteurs privés comme publics des secteurs du bâtiment ont tout intérêt à investir dans l’immobilier durable ? Quelles seraient les potentielles retombées positives pour la ville de demain ? Nehla Krir, Head of Sustainability, BNP Paribas Real Estate Investment Management (REIM), revient pour nous dans ce podcast sur cet enjeu on ne peut plus d’actualité.

Lire la suite
Ville durable
Territoires

Marché de l'immobilier de commerce en Europe : la reprise se confirme

L’investissement en immobilier de commerce a connu une hausse significative au 1 er semestre 2022 (+23 % en glissement annuel) avec un volume total de 19,7 milliards d’euros. Au cours des 12 derniers mois, le volume d’investissement dans les locaux commerciaux en Europe a atteint 43,2 milliards d’euros, en progression de 19 %

Lire la suite
Esg
Territoires

Pourquoi l’immobilier a tout à gagner à concevoir avec plus de biodiversité ?

Dans ce nouveau numéro de Real Catch Up, le podcast de BNP Paribas Real Estate qui observe, analyse et décrypte le secteur de l’immobilier et la ville de demain, nous abordons le sujet de la biodiversité. Quelles sont les bénéfices d’une biodiversité riche et abondante au sein d’une métropole ? Comment BNP Paribas Real Estate intègre cette composante névralgique au sein de ses projets immobiliers ? Catherine Papillon, Directrice développement durable et RSE chez BNP Paribas Real Estate, revient pour nous dans ce podcast sur cet enjeu on ne peut plus d’actualité.

Lire la suite