Entre les Français et la pierre, c’est une histoire qui dure ! Ils sont en effet 62% à juger ce placement intéressant [1], loin devant les autres classes d’actifs. Alors que les particuliers de l’hexagone ont épargné 157 milliards d’euros de plus qu’attendus entre le début de la crise de covid-19 au premier trimestre 2020 et la fin juin 2021 [2], l’investissement dans l’immobilier pourrait leur permettre de faire fructifier leurs économies sur le long terme. Ce BuzzWords détaille toutes les solutions qu’offre BNP Paribas Real Estate à ses clients particuliers pour investir dans l’immobilier, en fonctions de leurs profils, de leurs envies et de leurs besoins.

Le charme de l’immobilier ancien [1]

Des opportunités à saisir dans toute la France

 

Les possibilités pour investir dans la pierre sont nombreuses et continuent de séduire un très grand nombre de Français. Et même la pandémie de Covid-19 n’a pas réussi à amoindrir cet engouement pour la pierre qui connait d’ailleurs un vif regain d’intérêt puisque sur les 12 derniers mois, ce sont plus de 1 175 000 logements anciens qui ont été vendus en France [2]. Ces performances s’expliquent notamment par un indice de capacité d’acquisition immobilière des ménages supérieur de 17 % à sa moyenne de long terme*. Cet indice – calculé par les équipes de BNP Paribas Real Estate – évalue la conjonction de 3 facteurs clés : les taux d’intérêt, les revenus des ménages et le prix des logements.

En 2021, les prix des appartements dans l’ancien ont connu une hausse de 6,2% en moyenne. 26% des villes de plus de 50.000 habitants ont mêmes vu leurs prix s’envoler de plus de 10%. Et c’est bien l’ouest de la France qui s’attire visiblement le plus les grâces des Français car c’est Tours (+17,5%), Angers (+17,4%) et Brest (+14%) qui se placent sur le podium des villes où les prix ont le plus fortement augmenté [3]. 

En ce qui concerne l’investissement résidentiel, plus que jamais les investisseurs institutionnels et les grands acteurs du marché confirment voire amplifient leurs positions sur le marché du bloc et en priorité sur des actifs neufs ayant de bonnes labellisations.

Jean-François Morineau
Jean-François Morineau, Directeur Général Délégué, Conseil Habitation et Hospitality
BNP Paribas Real Estate

Les logements neufs de BNP Paribas immobilier

Des adresses de qualité, pour vivre ou investir [4]

 

L’achat de sa résidence principale constitue un projet de vie pour bon nombre de Français. Pour une expérience de l’habitat toujours plus qualitative et confortable, les logements développés par BNP Paribas Immobilier sont le plus souvent situés dans des environnements dynamiques et à fort potentiel, offrant des accès rapides aux transports ainsi qu’à toutes les commodités.

Les programmes font également l’objet d’une attention toute particulière au détail : qualité architecturale des bâtiments et respectueuse de leurs environnements immédiats, intérieurs modernes et dotés des dernières technologies, extérieurs élégamment paysagés et parties communes à la décoration soignée, tout est fait pour que l’acquéreur puisse s’installer en toute sérénité et dans les meilleures conditions.

Et parce que les périodes de confinements pendant la pandémie de covid-19 nous ont questionné sur la façon dont nous vivons et dont nous occupons les espaces dans nos habitations, BNP Paribas Immobilier a anticipé le logement de demain en y intégrant les grands enseignements tirés de la crise. Espaces extérieurs systématiques et partagés, développement des technologies « sans contact » dans les immeubles, livraison des appartements avec un pack « télétravail » comprenant du mobilier modulable multi-usages conçu pour travailler à la maison ou encore WiFi gratuit pour tous durant les 2 années qui suivent la livraison, les logements de BNP Paribas Immobilier prennent en compte les nouveaux usages des Français.

Les périodes de confinements ont questionné le rapport des Français à leur logement. Nous avons eu à cœur de réfléchir, d’innover et d’intégrer dans nos projets ces retours d’expérience pour être capables, demain, de proposer des logements adaptés aux besoins réels de nos clients. Ces innovations illustrent notre volonté de concevoir des immeubles qui soient de véritables lieux de vie, ouverts, durables et intelligents. C’est aussi la démonstration de l’agilité de nos équipes et de la force de notre écosystème, faisant de BNP Paribas Immobilier un promoteur d’avenir. 

olivier bokobza
Olivier Bokobza, Deputy Chief Executive Officer of BNP Paribas Real Estate
In charge of Property Development.

La Pierre-Papier a le vent en poupe

Un placement accessible au plus grand nombre

 

Forte de sa belle dynamique de l’année 2021, la Pierre-Papier continue sur sa lancée au premier trimestre 2022. Selon l’Association Française des Sociétés de Placement Immobilier (ASPIM), les fonds immobiliers non côtés, dont font partie les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et les OPCI grand public (Organisme de Placement Collectif en Immobilier), affichent sur les 3 premiers mois de l’année une collecte nette de 3,8 milliards d’euros, volume en hausse de 25% par rapport au dernier trimestre 2021 et de 43% par rapport au premier trimestre 2021 [5].

Les 42 fonds grand public labellisés ISR (Investissement Socialement Responsable) toutes sociétés de gestion confondues représentent même 45% de la collecte nette sur cette période [5]. De quoi conforter BNP Paribas REIM dans sa politique d’intégration de critères ESG, c’est-à-dire Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance, dans ses fonds immobiliers. L’OPCI BNP Paribas Diversipierre a été l’un des premiers fonds à obtenir en 2020 le label ISR, suivi depuis la fin d’année 2021 par les SCPI Accimmo Pierre, Opus Real et Accès Valeur Pierre.  La société de gestion BNP Paribas REIM s’était engagée à obtenir le label ISR sur tous ses fonds grand public ouverts à la collecte primaire : cet objectif de 100% est atteint depuis juin 2022 [6].

Nous sommes convaincus que cette démarche nous permettra de préserver et d’augmenter la valeur des investissements de nos clients. Aujourd’hui, les actifs qui présentent les meilleures performances environnementales et qui répondent aux attentes en termes de flexibilité ou d’usages dégagent une prime en valeur par rapport aux actifs qui seraient gérés de manière moins « responsables ». 

jean Maxime jouis
Jean-Maxime Jouis, Global head of Fund Management & Private Investors
BNP Paribas REIM
  • [1] BNP Paribas Real Estate CHH n’assure aucune prestation ou conseil en diffusant ce document et ne peut donc en aucun cas être tenu pour responsable d’une décision de gestion prise au regard des informations contenues dans celui-ci. Par ailleurs, il appartient aux investisseurs de recueillir les avis qu’ils estiment nécessaires pour vérifier l’adéquation de l’opération envisagée avec leur situation personnelle et procéder à une évaluation indépendante de la transaction pour en apprécier l’opportunité. 
  • [2] Chiffres BNP Paribas Real Estate
  • [3] Baromètre « Les prix immobiliers » - LPI-SeLoger – https://lespriximmobiliers.com/ - Mai 2022
  • [4] Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc). L’Acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.
  • [5] Association française des sociétés de placement immobilier – aspim.fr – 27/04/2022
  • [6] Communiqué de Presse BNP Paribas Real Estate – reim.bnpparibas.fr – 12 Juillet 2022

---------------------

Ceci est une communication publicitaire. Veuillez-vous référer aux documents règlementaires (prospectus, notes d’information ou caractéristiques détaillés) et documents d’informations des fonds et des programmes avant de prendre toute décision finale d’investissement.

_ _ _ _ _ _ _ _ _

La SCPI relève de l’article 8 du Règlement (UE) 2019/2088 dit SFDR du 27 novembre 2019 sur les informations à fournir en matière de développement durable dans le secteur des services financiers et présente un pourcentage de 0 % d’alignement avec la Taxonomie européenne, ce au titre du Règlement (UE) 2020/852 du Parlement Européen et du Conseil du 18 juin 2020 sur l’établissement d’un cadre visant à favoriser les investissements durables et modifiant le règlement (UE) 2019/2088.

Avertissements et facteurs de risques

Avant d’investir dans une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI), vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :
 

• L’investissement dans une SCPI est un placement à long terme dont les performances sont liées à l’évolution, par nature cyclique, du marché immobilier et plus particulièrement dans les marchés locaux dans lesquels la SCPI investira. L'investissement dans une SCPI doit, dans une optique de diversification, être adapté à votre objectif patrimonial ;

• La durée de détention recommandée dans les SCPI Accès Valeur Pierre, Opus Real et Accimmo Pierre est de 10 ans au minimum ;

• Le montant qu’il est raisonnable d’investir dans la SCPI dépend :
- de votre situation financière et patrimoniale,
- de votre horizon d’investissement,
- de votre souhait de prendre les risques spécifiques à un investissement dans l’immobilier, notamment le risque de faible liquidité de ce type d’investissement ;

• L’investissement dans les parts de SCPI peut présenter un risque de perte en capital totale ou partielle ;

• La rentabilité d’un investissement dans les SCPI dépend des dividendes potentiels qui vous seront versés et de l’évolution de la valeur de la part :

– le versement des dividendes potentiels n’est pas garanti et peut évoluer de manière aléatoire, à la hausse comme à la baisse, en fonction notamment des conditions de location des immeubles, du niveau de loyer et du taux de vacance ;
– le délai de retrait (vente) des parts dépend de l’existence de nouvelles souscriptions ;
– la Société de Gestion ne garantit ni le rachat de vos parts ni la vente ni le prix de vente.

• La SCPI peut avoir recours à l’endettement dans la limite de l'autorisation donnée par l'assemblée générale ; en cas de recours à l’endettement le risque de perte de votre capital serait accru ;

• En cas de souscription de vos parts par recours au crédit et en cas de retrait, le produit de la cession de vos parts pourrait être insuffisant pour rembourser votre crédit. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le souscripteur ne doit pas tenir compte exclusivement des revenus provenant de la SCPI, compte tenu de leur caractère aléatoire, pour faire face à ses obligations de remboursement. En cas de défaillance au remboursement du prêt consenti, les parts de la SCPI pourraient devoir être vendues. Si le rendement des parts n’est pas suffisant pour rembourser le crédit ou en cas de vente des parts à un prix décoté, le souscripteur devra compenser la différence entre le capital restant dû et le montant issu de la vente de ses parts pour rembourser le crédit ;

 • En outre, les parts de la SCPI, si elles sont affectées en garantie d’un tel crédit, pourront faire l’objet d’une vente forcée susceptible d’entraîner une perte en capital ;

 • Votre responsabilité à l’égard des tiers est limitée au montant de votre participation dans le capital de la société.

--------------------

L'OPCI relève de l'article 8 du Règlement (UE) 2019/2088 dit SFDR du 27 novembre 2019 sur les informations à fournir en matière de développement durable dans le secteur des services financiers. Les investissements sous-jacents à ce produit financier ne prennent pas en compte les critères de l’Union européenne en matière d’activités économiques durables sur le plan environnemental.

Avertissements et facteurs de risques

Avant d’investir dans un Organisme de Placement Collectif en Immobilier (OPCI), vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :
 

– Risque de perte en capital : L’OPCI (organismes de Placement Collectif en Immobilier) n’offre aucune garantie ou protection en capital. L’investisseur est averti que la performance de l’OPCI peut ne pas être conforme à ses objectifs etque son capital investi (souscription moins les frais) peut ne pas lui être restitué intégralement, et ce même s’il conserve ses actions pendant toute la durée de placement recommandée.
 

– Risque de liquidité : L’OPCI est exposé à un risque de liquidité du fait de la faible liquidité du marché immobilier. La vente d’immeubles nécessite un délai important qui peut être allongé en période de tension sur ce marché. En conséquence, l’OPCI pourrait être dans une situation l’obligeant à céder des immeubles à des prix inférieurs aux valeurs d’expertise. Cette situation aurait une incidence négative sur la valeur liquidative de l’OPCI.
 

– Risques liés au marché immobilier : L’investissement réalisé par l’OPCI dans l’immobilier est soumis directement ou indirectement aux risques inhérents à la détention et à la gestion d’actifs immobiliers. Dans ce cadre, la performance et l’évolution du capital investi sont exposées aux risques liés à l’évolution de cette classe d’actifs. De nombreux facteurs (liés de façon générale à l’économie ou plus particulièrement au marché immobilier) peuvent avoir un impact négatif sur la valeur des actifs ou des participations détenues par l’OPCI et sur sa valeur liquidative.
 

– Risque de contrepartie : L’OPCI est exposé un risque de contrepartie : Sur le marché immobilier, pouvant se matérialiser en une perte de revenus en cas d’impayés dans d’un ou plusieurs locataires notamment, ce qui peut entraîner une baisse de la valeur liquidative de l’OPCI. Sur les marchés d’instruments financiers à terme et dans le cas où une contrepartie avec laquelle un contrat a été conclu ne tiendrait pas ses engagements (par exemple : paiement, remboursement), ce qui peut entraîner une baisse de la valeur liquidative.
 

– Risque de crédit : La baisse de la qualité de crédit d’un émetteur peut entraîner une baisse de la valeur des titres émis par l’émetteur et entrainer une baisse de la valeur liquidative de l’OPCI.
 

– Risque lié au recours à l’endettement : La société de gestion se réserve la possibilité d’avoir recours à l’endettement dans le cadre du financement de ses acquisitions et autres travaux. Dans ces conditions, les fluctuations du marché immobilier peuvent réduire de façon importante la capacité de remboursement de la dette et les fluctuations du marché du crédit peuvent réduire les sources de financement et augmenter de façon sensible le coût de ce financement. L’effet de levier a pour effet d’augmenter la capacité d’investissement de l’OPCI mais également les risques de perte.
 

– Risque de taux : L’OPCI peut être investi partiellement dans des instruments de taux. Ces derniers présentent un risque de dépréciation suite à une évolution des taux d’intérêt.
 

– Risque lié à la détention d’actions : L’OPCI peut être investi partiellement dans des actions de sociétés foncières. Les marchés actions peuvent présenter des variations significatives de cours qui ont une incidence directe sur l’évolution de

la valeur liquidative.
 

– Risque lié à l’utilisation de produits dérivés : L’OPCI pourra avoir recours à des produits dérivés afin de se couvrir contre une exposition défavorable des marchés. Il peut exister un risque de couverture imparfaite ne permettant ainsi pas de protéger l’OPCI complètement contre une baisse de la valeur de l’actif couvert.
 

– Risque de durabilité : La SPPICAV[GLO] est exposée à des risques de durabilité, définis comme tout événement ou situation liés à l’environnement, à la société ou à la gouvernance, qui, s’ils se produisent, peuvent avoir un impact négatif important, réel ou potentiel, sur les revenus générés par l’investissement et/ou sa valeur. Le risque environnemental est le principal risque ESG dans le domaine de la gestion des investissements immobiliers, et peut inclure à la fois des risques physiques (par exemple, un événement climatique extrême) et des risques liés au changement (toute nouvelle réglementation environnementale qui conduirait la SPPICAV à engager une dépense directe ou indirecte).

 

MENTIONS LÉGALES BNP PARIBAS REAL ESTATE INVESTMENT MANAGEMENT

BNP PARIBAS REAL ESTATE INVESTMENT MANAGEMENT France, S.A. à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 4 309 200 euros, dont le siège social est 50 Cours de l’île Seguin, 92 100 Boulogne-Billancourt – France , immatriculée au RCS de Nanterre sous le numéro 300 794 278 - Code APE 6630 Z - Identifiant CE TVA FR 91300794278. Réclamation et médiation : par téléphone : +33 (0)1 55 65 23 55, suivi d’une confirmation écrite (postale ou courrier électronique) ; par e-mail : reclamation.reim-france@bnpparibas.com Titulaire de la carte professionnelle « Transaction sur immeubles et fonds de commerce » et « Gestion immobilière », n° CPI 9201 2018 000 025 268 délivrée par la CCI Paris Île-de-France.

Titulaire d’une garantie financière d’un montant de 110 000€ pour l’activité de « Gestion immobilière », dont la société BNP PARIBAS CAPI (37/39 rue d’Anjou – 75008 PARIS – France) est garante. Activité(s) de Gestion de fonds et Gestion immobilière. Agrément AMF en qualité de société de gestion de portefeuille - N° GP 07 000031 en date du 1er juillet 2007. BNP Paribas Real Estate Investment Management France est une société du Groupe BNP PARIBAS (art. 4.1 de la loi 70-9 du 02/01/70). « Médiateur : Service de la Médiation, Madame le médiateur, 17 place de la Bourse

75002 Paris Cedex 02 ou site Internet de l'AMF (www.amf-france.org). »

 

MENTIONS LÉGALES BNP PARIBAS IMMOBILIER PROMOTION

 

BNP PARIBAS IMMOBILIER PROMOTION, Société par Actions Simplifiée au capital de 8 354 720 euros, dont le siège social est 50 Cours de l’île Seguin, 92 100 Boulogne- Billancourt – France, immatriculée au RCS de Nanterre sous le numéro 441 052 735 – Code APE 4110A - Identifiant CE TVA : FR 35 441 052 735. Coordonnées : Tél : 01 70 82 21 44 - Email : serviceclient.realestate@realestate.bnpparibas Titulaire de la carte professionnelle « Transactions sur immeubles et fonds de commerce », n° CPI 9201 2016 000 014 058 délivrée par la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Paris Île-de-France. Titulaire d’une garantie financière d’un montant de 120 000 € pour l’activité de Transactions sur immeubles et fonds de commerce dont la société Galian (89 rue La Boétie, 75008 Paris) est garante. Activité de promotion immobilière à usage principal d’habitation et transactions

immobilières. BNP Paribas Immobilier Promotion est une société du Groupe BNP PARIBAS (article 4-1 loi N°70-9 du 02/01/70). Vous pouvez consulter notre Barème honoraires à cette adresse : https://logement. bnpparibas.fr/sites/default/files/bnppi_baremetarificationshonoraires2020.pdf

« Médiateur : Medimmoconso, 3 avenue Adrien Moisant 78400 CHATOU – contact@ medimmoconso.fr – http://medimmoconso.fr. »

 

MENTIONS LEGALES BNP PARIBAS REAL ESTATE CONSEIL HABITATION & HOSPITALITY
 

BNP PARIBAS REAL ESTATE CONSEIL HABITATION & HOSPITALITY, Société par Actions Simplifiée au capital de 1 065 000 euros, dont le siège social est 50 Cours de l’Ile Seguin, 92 100 Boulogne-Billancourt – France, immatriculée au RCS de Nanterre sous le numéro 429 167 075 – Code APE 6831Z - Identifiant CE TVA : FR 61 429 16 7075. Coordonnées : 0 810 450 450 – Service 0,06€ / min + prix appel Titulaire de la carte professionnelle Transactions sur immeubles et fonds de commerce », n° CPI 92 01 2016 000 009 253, délivrée par la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de Paris Ile de France. Titulaire d’une garantie financière d’un montant de 160 000€ pour l’activité de Transactions sur immeubles et fonds de commerce délivrée par GALIAN (89 rue La Boétie, 75008 Paris). Activité de Transaction immobilière (Résidentiel et Hospitality). BNP Paribas Real Estate Conseil Habitation & Hospitality est une société du Groupe BNP PARIBAS (article 4-1 loi N°70-9 du 02/01/70). Vous pouvez consulter notre Barème honoraires à cette adresse : https://residentiel-ancien.bnpparibas.com/wp-content/themes/bnp-ancien/pdf/baremetarificationdeshonorairesrtc-20161221_0.pdf - « Médiateur : Association Nationale des Médiateurs (ANM), 62 rue Tiquetonne, 75002 Paris – contact@anm-mediation.com http://www.anmconso.com. »

 

MENTIONS LÉGALES GLOBALES

BNP PARIBAS REAL ESTATE, Société par Actions Simplifiée au capital de 383 071 696 euros, dont le siège social est 50 cours de l'Ile Seguin - 92100 BOULOGNEBILLANCOURT France, immatriculée au RCS de Nanterre sous le numéro 692 012 180 – Code APE 7010 Z – Identifiant CE TVA FR 66692012180. Adresse postale : 50 cours de l'Ile Seguin - CS 50280 - 92650 BOULOGNE-BILLANCOURT Cedex. Tél. : +33(0)1 55 65 20 04 - Fax : +33 (0)1 55 65 20 00 - www.realestate.bnpparibas.fr - BNP Paribas Real Estate est une société du Groupe BNP PARIBAS (art. 4.1 de la loi 70-9 du 02/01/70).

 

BNP Paribas Real Estate ne peut pas être tenue responsable du contenu de la communication si des informations s’avéraient erronées. Bien que les informations fournies aient été obtenues de sources publiques ou non publiques pouvant être considérées comme fiables, et bien que toutes les précautions raisonnables aient été prises pour préparer ce document, BNP Paribas Real Estate n'atteste et ne garantit explicitement ou implicitement ni son exactitude ni son exhaustivité et n’accepte aucune responsabilité en cas d’inexactitude, d’erreur ou omission ni aucune responsabilité pour l’utilisation de ce document ou pour la confiance accordée à tout ou partie des informations qu’il contient. Les informations contenues dans la communication ne constituent pas un accord contractuel. Toute reproduction, représentation, diffusion ou rediffusion, totale ou partielle, du contenu de ce document par quelque procédé que ce soit sans l’autorisation expresse et préalable de BNP Paribas Real Estate constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle. Produit en interne par BNP Paribas Real Estate, 2022.

 

Le présent document a pour but de procéder à une information générale. Les informations contenues dans ce document ont un caractère strictement informatif et ne constituent en aucun cas une offre, une sollicitation ou un conseil en investissement de la part de BNP Paribas Real Estate. Avant de prendre toute décision d’investissement, l’investisseur doit prendre conseil auprès de ses conseillers juridiques, fiscaux et financiers. Les investisseurs doivent être en mesure de comprendre les caractéristiques de la souscription, être financièrement en mesure de supporter la perte de leur investissement et être disposés à accepter un tel risque.

Gardez de l'avance

Lire nos autres actualités

réchauffement-climatique-immobilier
Territoires

Mieux comprendre le Décret Tertiaire

Dans un contexte de lutte contre le dérèglement climatique, de raréfaction des ressources, mais aussi de tensions géopolitiques et d’inflation galopante des prix de l’énergie, les enjeux de sobriété et d’efficacité énergétique sont plus que jamais d’actualité. Responsable de 43% de l’énergie finale totale consommée[1], tout en étant à l’origine de 30% des émissions de CO2 annuelles[2], le secteur de l’immobilier français – de la conception à l’utilisation en passant par la construction – est un acteur clé de la lutte contre le réchauffement climatique. Afin de réduire drastiquement notre consommation d’énergie et notre empreinte carbone, il est essentiel de rénover massivement le parc immobilier existant ancien, tout en optimisant son exploitation et son usage.

Lire la suite
les essentiels clamart
Territoires

Les Essentiels, un immeuble résidentiel haut standing au style Art Déco

Le secteur de l’immobilier fait aujourd’hui plus que jamais face à de nombreux défis sous les effets conjugués des mutations sociétales, technologiques, écologiques ou encore démographiques. L’heure est plus que jamais à la sobriété, notamment spatiales, et à une utilisation frugale de nos ressources.

Lire la suite
Ville durable
Prospective

Low Tech urbaine, une démarche au service d’une fabrique de la ville plus durable, vertueuse et responsable ?

Les méthodes les plus efficaces pour lutter efficacement contre le dérèglement climatique, s’adapter à la raréfaction des ressources, fabriquer les villes de demain ou encore optimiser la gestion des déchets, doivent-elles, et peuvent-elles, reposer inexorablement sur le progrès technologique, la high tech, les Intelligences Artificielles (IA) et les technologies « vertes » ?

Lire la suite