La relation de confiance est l’un des fondamentaux des métiers de l’immobilier. Le rôle du juridique est de maintenir cette relation en accompagnant les professionnels de terrain et en leurs apportant la sécurité par des solutions juridiques adéquates dans un contexte en perpétuel mouvement.

Photo Sylvie Lemaire
Sylvie Lemaire

Biographie

Année de naissance

1959

Nationalité

Française

Réseaux sociaux

Logo Linkedin

  

Parcours professionnel 

Sylvie Lemaire débute sa carrière au sein de Nord France, entreprise de construction en tant qu'Adjointe au Responsable Juridique, avant de poursuivre sa carrière dans la société de promotion immobilière Nofracim, puis chez le promoteur Samacim en 1991. En 1994, elle rejoint le Gan en tant que Responsable Juridique et Fiscale au sein de la Direction Immobilière de Gan. Elle devient ensuite Responsable de la Direction Juridique et Administrative de Groupama Immobilier en 2001.

En 2007, Sylvie Lemaire rejoint BNP Paribas Real Estate en tant que Head of Legal de BNP Paribas Real Estate France et International.

                                                          

Formation

Sylvie Lemaire est titulaire d'un DESS en Droit International des Affaires de l'Université Paris I - Panthéon Sorbonne.                                                           

                                              

Certifications et prix

Logo Rics

Sylvie Lemaire est membre de la RICS (Royal Institution of Chartered Surveyors).

Prises de parole

Sylvie Lemaire

Un espace de coworking dans ses bureaux : bientôt une législation?

Les dépenses immobilières représentent bien souvent pour les entreprises le deuxième poste de charges après les salaires. A l'heure de l’économie collaborative, il apparait donc tentant d'optimiser des espaces vacants ou sous-utilisés en les louant/sous louant à d’autres utilisateurs, et notamment à des enseignes de coworking. Mais quid de la législation ? Quelles sont les règles applicables pour la mise à disposition temporaire de locaux à usage de bureaux ? Ces nouveaux usages ne sont pas dénués d’enjeux juridiques auxquels il convient d’être attentif.

LIRE LA TRIBUNE