BNP Paribas utilise des cookies sur ce site. En continuant à utiliser notre site Web vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Veuillez consulter notre politique de cookie pour plus d'informations.

Communiqués de presse

 

 

Facebook Twitter Réseaux

 

10 avril 2017

Immobilier d'entreprise : Investissements étrangers en baisse de 19% en 2016

IMMOBILIER D’ENTREPRISE EN EUROPE : LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS EN BAISSE DE 19 % EN 2016 APRÈS LES VOLUMES RECORD DE 2015 PUBLICATION BNP PARIBAS REAL ESTATE « AT A GLANCE » – L’INVESTISSEMENT TRANSFRONTALIER EN EUROPE

Volume d'investissement étranger

La reprise économique se poursuit dans la zone euro. Malgré un ralentissement en milieu d’année, le PIB a progressé régulièrement en 2016 (+1,7 % en moyenne). La croissance devrait avoisiner 1,5 % en 2017, en légère baisse par rapport à 2016 du fait d’incertitudes politiques au niveau national et d’une légère dégradation des fondamentaux économiques (matières premières, inflation, prix du pétrole et taux d’intérêt).

Après les chiffres record de 2015, le marché européen de l’investissement (230 milliards d’euros) est en recul de 10 % en 2016. La part des investissements transfrontaliers a chuté en 2016. Étienne Prongué, Head of International Investment Group chez BNP Paribas Real Estate, explique : « Les flux de capitaux circulant entre les marchés et affluant en Europe constituent l’un des atouts du marché européen de l’immobilier d’entreprise. Après avoir culminé en 2015, la part des investissements internationaux est retombée à 48 % du total en 2016. Elle représente tout de même 110 milliards d’euros, soit la 3e meilleure performance des 10 dernières années. »

Volume d'investissement étranger et total en immobilier commercial

Principales destinations d'investissements 2016

Parmi les investisseurs étrangers, les Européens sont les mieux représentés (41 %). Ils ont investi 45,8 milliards d’euros répartis à parts presque égales entre acteurs de la zone euro (51 %) et hors zone euro (49 %).

La part des investisseurs américains a plongé. Elle s’établit à 26 milliards d’euros en 2016, soit 37 %. Ils ne représentent que 24 % du volume total des investissements étrangers en Europe (contre 31 % il y a un an). Les prix serrés et le climat d’incertitude ont incité les Américains à délaisser les trois principaux marchés européens (investissement divisé par deux) au profit des pays d’Europe centrale et orientale.

Alors que les volumes investis dans l’immobilier européen ont baissé de 12 %, les acteurs asiatiques sont à l’origine de 11 % de l’investissement transfrontalier total. Ils sont désormais les principaux investisseurs étrangers au Royaume-Uni, devant les Américains.

Volume d'investissement étranger par destination en europe

« Exception faite de la baisse des volumes, le classement relatif des pays de destination des capitaux étrangers demeure inchangé », explique Céline Cotasson-Fauvet, Head of Pan-European Research chez BNP Paribas Real Estate. « En effet, le Royaume-Uni reste le marché n° 1 pour les investissements étrangers en Europe. Les volumes ont néanmoins chuté de 30 % du fait de l’attentisme de la plupart des investisseurs.En Allemagne, la pénurie durable d’offre a pesé sur le total des investissements internationaux, le volume étant en recul de 20 % par rapport à 2015.En dépit d’une baisse de 19 % des investissements étrangers, la France draine toujours 9 % des montants investis en Europe. L’Irlande, les Pays-Bas et les pays d’Europe centrale et orientale sont les marchés qui progressent le plus. »

Téléchargez le PDF